Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadoudou

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

FRANCE

L'histoire du général de Gaulle en quelques dates

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/11/2010

De la "France libre" à la crise de mai 1968 en passant par la Constitution de la Ve République, l’homme de l'Appel du 18 juin est lié aux évènements qui ont façonné la France d’aujourd’hui. Retour sur les périodes-clés du gaullisme.

 

  • La Seconde Guerre mondiale
Farouchement opposé à l'armistice que le maréchal Pétain signe avec l’Allemagne nazie, le général de Gaulle, alors sous-secrétaire d'État à la Guerre, rejoint Londres et lance, le 18 juin 1940, son célèbre appel radiophonique à poursuivre le combat. De la capitale britannique, il organise les forces de la "France libre" - la résistance extérieure - avec les militaires français qui refusent de rendre les armes et les forces de l’empire colonial.
 
En 1942, il opère un rapprochement avec les mouvements de résistance sur le sol
retrouver ce média sur www.ina.fr
français et charge Jean Moulin de la création d’un Conseil national de la résistance (CNR). De Gaulle, inconnu du grand public au début de la guerre, incarne désormais la figure de la résistance à l’occupant nazi aux yeux des Français et des Alliés.
 
Le 25 août 1944, le général de Gaulle entre dans Paris libéré avec les troupes de la division Leclerc. Accueilli en héros, il est désigné chef du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) chargé de relancer un pays ruiné par la guerre et l’occupation. Une fonction dont il démissionne le 20 janvier 1946, à la suite d’un désaccord avec les partis politiques sur l'élaboration de la Constitution de la IVe République.
 
En 1947, il entre dans l’opposition et fonde sa propre formation, le Rassemblement du peuple français (RPF). Mais à la suite d’un revers électoral en 1953, il décide de se retirer de la vie politique.
 
  • La Constitution de 1958
Cette "traversée du désert" au cours de laquelle il rédige ses Mémoires prend fin en 1958. Dos au mur après l'insurrection du 13 mai à Alger, le président Coty fait appel au général de Gaulle qui est investi chef du dernier gouvernement de la IVe République par l'Assemblée nationale. Celui-ci n'accepte toutefois de revenir au pouvoir qu’à condition de modifier en profondeur les institutions. La nouvelle Constitution donnant naissance à la Ve République, qu’il a inspirée, est approuvée lors d'un référendum par 80 % des électeurs.
 
Le 21 décembre 1958, Charles de Gaulle est élu président de la République au suffrage universel indirect. Il sera réélu le 19 décembre 1965, au suffrage universel au second tour face à François Mitterrand, son meilleur ennemi.
 
  • La décolonisation et la guerre d'Algérie
Le 24 août 1958, en visite à Brazzaville, le général de Gaulle amorce le processus de décolonisation des pays d’Afrique subsaharienne en créant une Communauté franco-africaine. Deux ans plus tard, en pleine crise algérienne, les États africains francophones accèdent à l’indépendance.
 
Porté au pouvoir par les défenseurs de l’Algérie française à qui il a adressé, à Alger, son célèbre "Je vous ai compris" le 4 juin 1958, De Gaulle restera dans l’histoire comme celui qui a mis fin à la guerre d’Algérie. Signés en mars 1962, les accords d'Évian entérinent l’indépendance du pays. Mais cette politique vaut au Général une haine tenace de ses opposants qui se traduit par le "putsch des généraux" avorté et le terrorisme de l'Organisation de l’armée secrète (OAS). En 1962, il échappe à un attentat au Petit-Clamart.
 
  • La crise de Mai-68
    retrouver ce média sur www.ina.fr
C’est l’histoire d’un violent mouvement de protestation étudiante auquel se greffe une mobilisation des salariés qui finit par déboucher sur une crise politique majeure. Face au mouvement, le pouvoir du général de Gaulle vacille. Le 29 mai, le Président, qui tergiverse, disparaît en pleine crise. Parti en hélicoptère pour rencontrer le général Massu à Baden-Baden, en Allemagne, il revient le lendemain pour dissoudre l'Assemblée. Une manifestation monstre organisée pour soutenir le général de Gaulle finit par ailleurs de rassurer l’Élysée. Mais malgré la victoire écrasante du camp gaulliste lors des législatives, la crise a prouvé qu’un fossé idéologique et générationnel irrémédiable s’est creusé entre les Français et De Gaulle, au pouvoir depuis dix ans.
 
  • Démission et disparition
Le 27 avril 1969 scelle le destin politique de l’homme du 18-Juin. Ayant mis son mandat dans la balance en cas d’échec du référendum sur la régionalisation et la réforme du Sénat, De Gaulle démissionne le lendemain de la victoire du non (par 52,4 % des voix). Retiré de la vie politique, il reprend l'écriture de ses Mémoires. Il meurt le 9 novembre 1970 dans son fief lorrain de Colombey-les-deux-églises, il y a quarante ans jour pour jour.

 

L'adieu au général de Gaulle

Première publication : 09/11/2010

COMMENTAIRE(S)