Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Vidéo : les villages kurdes repris à l'EI portent les stigmates de l'occupation

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Moyen-orient

La monarchie renforce son emprise sur le Parlement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/11/2010

Conséquence du boycott de l’opposition, les Jordaniens ont donné une majorité écrasante aux députés proches du trône hachémite. L'hémicycle, qui compte 120 sièges, enregistre 78 nouveaux venus, principalement pro-monarchistes.

REUTERS - La représentation des tribus bédouines, socle du trône hachémite, s’est accrue au parlement jordanien à la faveur des élections législatives de mardi, au détriment de la majorité palestinienne de la population.

Ce renforcement de l’emprise de la monarchie sur l’assemblée s’est effectué à la faveur du boycottage du scrutin par le Front d’action islamique, vitrine politique des Frères musulmans, et des partis de l’opposition libérale, ainsi que d’une relative apathie de la population.

Selon les chiffres officiels, 53% des trois millions d’électeurs inscrits ont participé au vote, contre 57% aux dernières élections, en 2007.

Pourquoi le Front de l'Action Islamique boycotte le scrutin jordanien

Un Parlement aux ordres de la monarchie ?

Mais le cheikh Hamza Mansour, leader du Front d’action islamique, a mis en doute ces chiffres officiels et présenté comme un succès le boycottage des fondamentalistes, qui constituent le principal courant d’opposition.

Le Front assure que son boycottage des urnes n’est pas un rejet du régime parlementaire mais un refus de la législation électorale actuelle, qui aboutit à surestimer l’influence des zones tribales au détriment des centres urbains, bastions des islamistes et des Palestiniens.

Ainsi le vote d’un électeur d’Amman a quatre fois moins de poids que celui d’un habitant de la localité de Maan, dans le désert. Il en est résulté qu’à Amman et à Zarka, où vit près de la moitié de la population, le taux de participation a été de 33%. Il a atteint 80% dans les zones tribales acquises au trône.

La composition pro-monarchiste du parlement de 120 sièges signifie que l’attachement du roi Abdallah II au traité de paix conclu en 1994 avec Israël ne saurait être remis en question.

Mais, si le Premier ministre Samir al Rifaï a démenti que ce serait un parlement aux ordres, Hassan Barari, professeur de science politique à l’université nationale, prédit le contraire.

Première publication : 10/11/2010

  • JORDANIE

    Les Jordaniens élisent leurs députés

    En savoir plus

  • JORDANIE

    Le roi Abdallah II dissout le Parlement et convoque des législatives anticipées

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    Areva décroche l'exploitation de plusieurs gisements d'uranium en Jordanie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)