Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Asie - pacifique

Barack Obama lance un nouvel avertissement à Pyongyang

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2010

Le président américain a exhorté, ce jeudi, la Corée du Nord à faire preuve de "sérieux" et à prendre de véritables engagements auprès de la communauté internationale avant toute reprise des pourparlers à six sur son programme nucléaire.

AFP - Le président américain Barack Obama a averti jeudi la Corée du Nord qu'elle devait faire preuve de "sérieux" avant toute reprise des négociations sur son programme nucléaire, sous l'égide d'un groupe de six pays.

"Le moment viendra de reprendre les pourparlers à six mais nous attendons une proposition sérieuse de la part des Nord-Coréens", a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak, qui accueille un sommet du G20 jeudi et vendredi.

"Nous ne voulons pas faire les choses en trainant les pieds pour arriver au même résultat", a ajouté le président américain.

Les pourparlers à six impliquant la Chine, les deux Corées, le Japon, la Russie et les Etats-Unis visent à faire renoncer le régime communiste nord-coréen à ses ambitions nucléaires, en échange d'une importante aide énergétique.

Pyongyang en a claqué la porte après avoir procédé à un deuxième essai nucléaire en mai 2009, après un premier en octobre 2006.

Première publication : 11/11/2010

COMMENTAIRE(S)