Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump: "C'est la faute d'Angela Merkel"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le PDCI, allié de Ouattara, rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Anjan Sundaram : "Au Rwanda, l'État s’impose sur la réalité"

En savoir plus

Asie - pacifique

Barack Obama lance un nouvel avertissement à Pyongyang

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2010

Le président américain a exhorté, ce jeudi, la Corée du Nord à faire preuve de "sérieux" et à prendre de véritables engagements auprès de la communauté internationale avant toute reprise des pourparlers à six sur son programme nucléaire.

AFP - Le président américain Barack Obama a averti jeudi la Corée du Nord qu'elle devait faire preuve de "sérieux" avant toute reprise des négociations sur son programme nucléaire, sous l'égide d'un groupe de six pays.

"Le moment viendra de reprendre les pourparlers à six mais nous attendons une proposition sérieuse de la part des Nord-Coréens", a déclaré M. Obama lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue sud-coréen Lee Myung-Bak, qui accueille un sommet du G20 jeudi et vendredi.

"Nous ne voulons pas faire les choses en trainant les pieds pour arriver au même résultat", a ajouté le président américain.

Les pourparlers à six impliquant la Chine, les deux Corées, le Japon, la Russie et les Etats-Unis visent à faire renoncer le régime communiste nord-coréen à ses ambitions nucléaires, en échange d'une importante aide énergétique.

Pyongyang en a claqué la porte après avoir procédé à un deuxième essai nucléaire en mai 2009, après un premier en octobre 2006.

Première publication : 11/11/2010

COMMENTAIRE(S)