Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

EUROPE

La meurtrière du banquier Edouard Stern a retrouvé la liberté

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2010

Incarcérée depuis mars 2005 en Suisse, Cécile Brossard a été libérée mercredi après avoir purgé les deux tiers de sa peine de prison pour le meurtre de son amant, le banquier Edouard Stern, avec lequel elle entretenait une liaison tumultueuse.

AFP - La Française Cécile Brossard a été libérée mercredi, alors qu'elle avait été condamnée l'année dernière à huit ans et demi de prison pour le meurtre de son amant le banquier Edouard Stern lors d'ébats sado-masochistes à Genève, a indiqué à l'AFP l'un de ses avocats.

Selon Me Alec Reymond, "elle est sortie ce matin de Riant-Parc", une maison d'arrêt installée dans une villa à l'aspect cossu qui accueille des femmes en régime de semi-détention ou en semi-liberté.

Cécile Brossard, incarcérée en mars 2005, peu après la mort du financier, fait l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire suisse, prononcée par les autorités fédérales, pour une "période de dix ans", selon son avocat, qui a confirmé une information du journal suisse Le Matin.

Selon le quotidien helvétique, Mme Brossard a été raccompagnée dans la matinée "à la frontière par des agents genevois".

Début novembre, Me Alec Reymond, avait expliqué à l'AFP que sa cliente allait "sortir en novembre, après avoir purgé les deux tiers de sa peine" suite à une décision rendue par un tribunal genevois qui a estimé que Mme Brossard "se comportait bien".

Il avait souligné qu'à sa libération Mme Brossard comptait partir vivre en France, où se trouvent ses amis et sa famille.

Dans un courriel envoyé lundi à l'AFP, Cécile Brossard explique avoir pris "par respect pour la mémoire d'Edouard Stern et de sa famille (...) la ferme décision de ne faire aucune déclaration ni sur l'affaire, ni sur sa détention, ni sur ses projets".

Elle "incite ainsi les journalistes et les médias à s'abstenir de chercher à l'atteindre ou à l'interviewer."

Selon le quotidien Le Parisien, Mme Brossard a bénéficié d'un congé de fin de peine afin d'anticiper de quelques jours sa libération en toute discrétion.

A sa sortie, elle a été accompagnée par sa soeur chez qui elle devrait résider quelque part en région parisienne, a précisé le journal.

Durant sa détention, la meurtrière du banquier avait été affectée aux cuisines de l'établissement et elle avait été autorisée à sortir pour de courtes périodes qui se sont allongées progressivement jusqu'à sa mise en liberté conditionnelle.

Cécile Brossard avait tué son amant de quatre balles, tirées à bout portant, le 28 février 2005. En mars 2010, elle avait été transférée de la prison pour femmes d'Hindelbank, dans le canton de Berne, à l'établissement pénitentiaire de Riant-Parc.

Lors de sa condamnation, les jurés de la Cour d'assises de Genève avaient souligné le caractère "particulièrement lâche" du meurtre commis par Mme Brossard sur un homme désarmé, mais avaient tenu compte des "regrets profonds" de l'accusée, de son "enfance difficile" et du comportement "humiliant, harcelant et cruel par moments" de son amant avec qui elle entretenait une "liaison tumultueuse".

Première publication : 11/11/2010

COMMENTAIRE(S)