Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

La meurtrière du banquier Edouard Stern a retrouvé la liberté

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2010

Incarcérée depuis mars 2005 en Suisse, Cécile Brossard a été libérée mercredi après avoir purgé les deux tiers de sa peine de prison pour le meurtre de son amant, le banquier Edouard Stern, avec lequel elle entretenait une liaison tumultueuse.

AFP - La Française Cécile Brossard a été libérée mercredi, alors qu'elle avait été condamnée l'année dernière à huit ans et demi de prison pour le meurtre de son amant le banquier Edouard Stern lors d'ébats sado-masochistes à Genève, a indiqué à l'AFP l'un de ses avocats.

Selon Me Alec Reymond, "elle est sortie ce matin de Riant-Parc", une maison d'arrêt installée dans une villa à l'aspect cossu qui accueille des femmes en régime de semi-détention ou en semi-liberté.

Cécile Brossard, incarcérée en mars 2005, peu après la mort du financier, fait l’objet d’une interdiction d’entrée sur le territoire suisse, prononcée par les autorités fédérales, pour une "période de dix ans", selon son avocat, qui a confirmé une information du journal suisse Le Matin.

Selon le quotidien helvétique, Mme Brossard a été raccompagnée dans la matinée "à la frontière par des agents genevois".

Début novembre, Me Alec Reymond, avait expliqué à l'AFP que sa cliente allait "sortir en novembre, après avoir purgé les deux tiers de sa peine" suite à une décision rendue par un tribunal genevois qui a estimé que Mme Brossard "se comportait bien".

Il avait souligné qu'à sa libération Mme Brossard comptait partir vivre en France, où se trouvent ses amis et sa famille.

Dans un courriel envoyé lundi à l'AFP, Cécile Brossard explique avoir pris "par respect pour la mémoire d'Edouard Stern et de sa famille (...) la ferme décision de ne faire aucune déclaration ni sur l'affaire, ni sur sa détention, ni sur ses projets".

Elle "incite ainsi les journalistes et les médias à s'abstenir de chercher à l'atteindre ou à l'interviewer."

Selon le quotidien Le Parisien, Mme Brossard a bénéficié d'un congé de fin de peine afin d'anticiper de quelques jours sa libération en toute discrétion.

A sa sortie, elle a été accompagnée par sa soeur chez qui elle devrait résider quelque part en région parisienne, a précisé le journal.

Durant sa détention, la meurtrière du banquier avait été affectée aux cuisines de l'établissement et elle avait été autorisée à sortir pour de courtes périodes qui se sont allongées progressivement jusqu'à sa mise en liberté conditionnelle.

Cécile Brossard avait tué son amant de quatre balles, tirées à bout portant, le 28 février 2005. En mars 2010, elle avait été transférée de la prison pour femmes d'Hindelbank, dans le canton de Berne, à l'établissement pénitentiaire de Riant-Parc.

Lors de sa condamnation, les jurés de la Cour d'assises de Genève avaient souligné le caractère "particulièrement lâche" du meurtre commis par Mme Brossard sur un homme désarmé, mais avaient tenu compte des "regrets profonds" de l'accusée, de son "enfance difficile" et du comportement "humiliant, harcelant et cruel par moments" de son amant avec qui elle entretenait une "liaison tumultueuse".

Première publication : 11/11/2010

COMMENTAIRE(S)