Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

Sports

Les huit qui participeront aux Masters de Londres

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 11/11/2010

Les huit joueurs qui disputeront la finale des Masters de Londres sont désormais connus. Parmi les derniers promus, on retrouve Andy Roddick (photo), David Ferrer et Tomas Berdych.

Rafael Nadal, Roger Federer, Novak Djokovic, Andy Murray et Robin Söderling étaient déjà sûrs de participer aux Masters de Londres, qui réunissent les huit meilleurs joueurs mondiaux, avant d’entamer ces Masters de Paris-Bercy. On connaît désormais les trois derniers qualifiés, qui peuvent enfin réserver leur billet d'Eurostar : Tomas Berdych, David Ferrer et Andy Roddick.

Roddick savoure

Une qualification qu’apprécie particulièrement l’Américain Roddick, à qui il ne manquait que cette victoire pour faire partie du lot. L'an dernier, alors qu'il s’était qualifié pour la septième année consécutive, il n’avait pu s’y rendre à cause d’une blessure. "C’était dur de regarder les autres jouer," avoue aujourd’hui sereinement "A-Rod", bonnet vissé sur la tête à la conférence de presse, après avoir brillamment dominé Ernests Gulbis (6-3, 7-6(8)). En quart de finale, vendredi, il retrouvera Robin Söderling qui, coup du sort, l’avait remplacé à Londres l’an dernier.

Ferrer s’amuse

L’autre homme heureux de la journée est l’Espagnol David Ferrer. En dépit de sa défaite aujourd’hui face à Jurgen Melzer, Ferrer a également validé son billet. "Je suis très content effectivement, c’est une très, très bonne nouvelle de pouvoir participer à ma deuxième Masters Cup (la dernière était en 2007, NDLR)," a déclaré l’Espagnol, à l’issue de sa dernière rencontre à Paris.

Vainqueur à Valence la semaine dernière, Ferrer ne cache pas son excès de confiance à moins de dix jours du tournoi londonien. "J’ai beaucoup progressé au niveau de mon jeu, de mon service, de ma volée. Je m’amuse beaucoup plus maintenant en jouant au tennis qu’il y a deux ou trois ans," lance-t-il sourire aux lèvres savourant son come-back tonitruant.

Même scénario pour Tomas Berdych. Assuré dès aujourd’hui de rejoindre le gratin mondial à Londres, le Tchèque avait la tête peut-être déjà ailleurs dans le dernier set, perdu sans grande résistance face à Nikolay Davydenko (4-6, 7-6(8), 6-0). Le Russe, lui, était déjà sûr de ne pas défendre son titre à Londres avant même d'arriver à Paris.

Première publication : 11/11/2010

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Question à la volée : d'où vient le mot "tennis" ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)