Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy rend hommage aux lycéens résistants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/11/2010

Le chef de l'État, Nicolas Sarkozy, a rendu hommage aux milliers de lycéens parisiens qui manifestèrent le 11 novembre 1940 contre l'occupation nazie, ainsi qu'au Soldat inconnu transféré sous l'Arc de Triomphe il y a 90 ans.

Reuters - Nicolas Sarkozy a rendu hommage jeudi à des lycéens résistants à l'occasion des cérémonies de commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918 à Paris.

Le chef de l'Etat a dévoilé une plaque célébrant le courage de quelque 2.500 jeunes français qui décidèrent de célébrer le 11-Novembre en 1940, bravant l'armée allemande qui occupait la France depuis plusieurs mois. Un millier d'entre eux furent alors arrêtés.

Nicolas Sarkozy a aussi ravivé la flamme du soldat inconnu, transféré sous l'Arc de Triomphe il y a 90 ans pour symboliser le sacrifice des quelque 18 millions d'hommes qui périrent lors de la Première guerre mondiale (1914-1918).

Par un temps pluvieux, le président français et son épouse Carla sont allés à la rencontre des passants massés près de la place de l'Etoile avant de prendre la route de l'aéroport.

Nicolas Sarkozy est attendu en Corée pour une réunion du G20.

Ce 11 novembre 2010 est aussi l'occasion d'un hommage aux quelque 100.000 combattants musulmans morts pour la France lors des deux guerres mondiales.

Une cérémonie est prévue à la Grande Mosquée de Paris en présence du recteur Dalil Boubakeur, du ministre de la Défense Hervé Morin et du secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Hubert Falco.

"Beaucoup d'Algériens, de Marocains, de Tunisiens, de tirailleurs sénégalais sont venus défendre notre terre de France, nos valeurs liberté, égalité, fraternité", a déclaré Hubert Falco sur I-Télé.

"C'est un juste hommage que nous allons rendre à la Mosquée à ces musulmans qui ont péri", a-t-il ajouté.

Première publication : 11/11/2010

COMMENTAIRE(S)