Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

LE DÉBAT

Grève générale contre Maduro : où va le Venezuela ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

France 1 - Serbie 0

Texte par Éric MAMRUTH

Dernière modification : 12/11/2010

Mickaël Llodra (photo) a réussi un exploit en s'imposant face au tenant du titre, Novak Djokovic. Une performance pour un joueur qui s'est révélé sur le tard et une bonne nouvelle en perspective de la finale de la Coupe Davis.

Non, rassurez-vous la finale Coupe Davis n’a pas été avancé de trois semaines et transféré à Paris. Il n’empêche que Mickaël Llodra a réalisé un gros coup en battant le numéro un serbe, Novak Djokovic.

Lui qui, il y a encore un an, ne se sentait pas capable d’enchaîner les grosses performances en simple, le voilà pour la première fois en quart de finale de Paris-Bercy, son premier en Masters 1000, en imposant plus que jamais son magnifique jeu d’attaque.

Une victoire d’autant plus appréciable que Djokovic n’avait perdu que deux de ses vingt-deux duels contre des joueurs français. Jusque là seul Jo-Wilfried Tsonga avait réussi à décrocher son scalp. Il ne faut pas se réjouir trop vite, ce revers ne va pas démoraliser longtemps le joueur serbe.

Certes, il a perdu son titre parisien mais il a gagné en compensation plusieurs jours de repos supplémentaires. Une rallonge ô combien importante alors que s’annonce ses deux gros objectifs de fin saison : le Masters de Londres dans moins de 10 jours puis dans la foulée la fameuse finale de Belgrade.

Le numéro trois mondial sait également que cette rencontre se déroulera au meilleur des cinq manches sur une surface plus lente qu’à Bercy et que le public cette fois sera avec lui.

Au-delà du léger avantage psychologique pris par Mickaël Llodra, Gaël Monfils a également pris une dose de motivation en s’imposant face à l’Espagnol Fernando Verdasco. Pas de quoi faire basculer prématurément le Saladier d’Argent de la Coupe Davis dans le camp français. Il y aura simplement, et pour le plus grand plaisir du public de Bercy, deux Tricolores en quart de finale. Comme l’année dernière…

Première publication : 12/11/2010

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Mickaël Llodra et Gaël Monfils au micro de RFI

    En savoir plus

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Les huit qui participeront aux Masters de Londres

    En savoir plus

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Question à la volée : d'où vient le mot "tennis" ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)