Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye: "je ne suis pas à vendre"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Morgan Tsvangirai met en garde contre une extension du système Mugabe

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants esclaves en Libye : l'Europe coupable ?

En savoir plus

POLITIQUE

Emmanuel Macron face aux maires : Jacobin ou girondin?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seal : "C’est un honneur pour moi de chanter des classiques du jazz"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : une ouverture au tourisme sans danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le manque de 'culture financière' des Français"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La guerre contre les mutilations génitales

En savoir plus

Sports

Mickaël Llodra et Gaël Monfils au micro de RFI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/11/2010

Chaque jour, retrouvez les entretiens des joueurs qui ont marqué la journée des Masters de Paris-Bercy. Aujourd'hui, Gaël Monfils et Mickaël Llodra mais aussi Amélie Mauresmo et Guy Forget se sont livrés au micro d'Eric Mamruth de RFI.

À trois semaines de la finale de Coupe Davis, le tennis français montre ses dents avec les qualifications de Gaël Monfils et Michaël Llodra, superbe vainqueur du Serbe Novak Djokovic, pour les quarts de finale du Masters de Paris-Bercy jeudi.

À 30 ans, Llodra ne pouvait pas rêver meilleur cadre ni meilleur contexte pour remporter la plus belle victoire de sa carrière. Chez lui, à Paris, c'est sous les yeux de ses enfants, du capitaine Guy Forget, et de sa conseillère et amie, Amélie Mauresmo, qu'il s'offre son premier quart de finale dans un Masters 1000. Face au tenant du titre et à son prochain adversaire potentiel en finale de Coupe Davis, le Parisien s'impose royalement : 7-6(7), 6-2. 

De son côté, Gaël Monfils, battu par le Serbe en finale l'an dernier, a fait preuve de beaucoup de courage à l'heure du déjeuner pour sauver deux balles de match face à un autre Top 10, Fernando Verdasco.

Mais dans son cas, c'est surtout la ténacité qui est à retenir. "J'étais fatigué, je n'y croyais pratiquement plus, mais je n'avais pas envie de m'arrêter là", a souligné le 14e mondial avant de retrouver, vendredi, le Britannique Andy Murray ou le Croate Marin Cilic.
 

Première publication : 11/11/2010

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Llodra se bonifie

    En savoir plus

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Gasquet, Llodra et Federer au micro de RFI

    En savoir plus

  • MASTERS DE PARIS-BERCY

    Le Gaël Monfils nouveau est arrivé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)