Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 11/11/2010

L'emprisonnement d'un activiste chinois suscite l'indignation des internautes

L’emprisonnement d’un activiste chinois suscite de nombreuses réactions dans le pays. Les internautes russes militent sur la toile pour plus de transparence dans la gouvernance. Et 50 cent s’invite dans la dernière vidéo d’une star du web.

CHINE : UN MILITANT CONDAMNÉ

C’est pour avoir mené campagne en faveur des familles victimes du lait frelaté à la mélamine que Zhao Lianhai vient d’être condamné à 2 ans et demi de prison. Après que le scandale a éclaté en 2008, cet homme de 38 ans avait créé ce forum Internet afin d’informer les parents qui, comme lui, avaient vu leur enfant tomber malade. Puis il est rapidement devenu la figure de proue du mouvement de ces familles pour obtenir compensation auprès de la justice.

Accusé de trouble à l’ordre public, son procès a captivé la blogosphère chinoise. Quelques dizaines d’activistes se sont ainsi rendus aux abords du tribunal pékinois où il a été jugé pour appeler à sa libération.

Et sa condamnation à de la prison ferme a suscité l’indignation des internautes. Sur Twitter, site de microblogging qui n’est pas soumis à la censure chinoise, de nombreux utilisateurs expriment leur déception vis-à-vis du système judiciaire de leur pays.

Ils font circuler le plaidoyer de défense de Zhao. Un texte dans lequel il déclare que le combat qu’il a mené pour défendre les intérêts des victimes du lait frelaté était, pour lui, un devoir en tant que citoyen.

Et dans cette interview diffusée en ligne, son avocat affirme qu’après déjà un an de détention, l’état psychologique de Zhao s’est gravement détérioré. Mais l’activiste serait tout de même prêt à entamer une grève de la faim pour protester contre sa condamnation.

Enfin, les internautes se mobilisent pour soutenir sa famille. Un numéro de compte bancaire, destiné à recueillir des dons, circule ainsi de blog en blog. Des fonds qui devraient aider sa femme et à son fils à subsister en attendant sa libération.

 

LA TOILE RUSSE DEMANDE PLUS DE TRANSPARENCE

Face à la multiplication des affaires d’abus de pouvoir, de corruption ou de détournement de fonds publics et au peu d’intérêt accordé à celles-ci par les médias traditionnels russes, la blogosphère locale tente d’inciter les autorités à plus de transparence. Des initiatives individuelles ou collectives qui ont déjà un véritable impact sur la vie politique du pays.

Ainsi, un appel d’offres lancé par le ministère russe de la santé pour la création d’un réseau social destiné à l’information médicale a récemment été annulé suite à des pressions venues de la toile. Plusieurs blogueurs s’étaient en effet étonnés des conditions dans lesquelles avait été conclu le marché et avaient suspecté une entente illicite. Une campagne menée sur le web qui a également conduit à la démission du responsable de l’opération, Oleg Simakov.

Autre réussite notable des internautes ces derniers mois : la révocation de ce fonctionnaire filmé alors qu’il ordonnait à des étudiants d’embrasser ses pieds pendant qu’ils effectuaient des pompes. Des images scandaleuses qui avaient poussé l’officiel à tout faire pour empêcher leur propagation en ligne y compris arrêter les projets de développement d'Internet dans sa région.

Et plusieurs projets collaboratifs ont également vu le jour sur la toile russe cette année pour obtenir plus de transparence. Democrator.ru aide ainsi les citoyens à préparer des pétitions et des demandes officielles aux autorités, et publie les réponses de ces dernières. De son côté, Taktaktak.ru met en relation citoyens et avocats pour faciliter la discussion de problèmes divers.

Face à cette montée en puissance de l’activisme en ligne, quelques initiatives officielles commencent doucement à faire leur apparition. C’est le cas de rosspending.ru, un site lancé en juillet qui propose des informations claires sur les dépenses et les contrats passés par le gouvernement.

 

CHRISTINE LAGARDE

Christine Lagarde, la ministre française de l’Economie, défraie la chronique depuis la publication dans un bulletin local d’informations d’une photo d’elle retouchée sur laquelle ses bijoux ont mystérieusement disparus. Un photomontage qui a inspiré les internautes qui ont inondé le web de leurs propres montages. Christine Lagarde sur la lune, Christine Lagarde maître Jedi ou encore Christine Lagarde chez les dinosaures, les détournements se multiplient sur la toile…

 

ROCKMELT

Un navigateur Internet adapté à l’ère de Facebook. Rockmelt, dont la version test vient d’être rendue publique, a la particularité d’intégrer dans son interface les principaux réseaux sociaux qui constituent le Web 2.0 d’aujourd’hui. Financé par les créateurs de Netscape, l’un des premiers navigateurs de l’histoire du Net, Rockmelt fait actuellement beaucoup de bruit. Mais certains doutent qu’il puisse s’installer durablement sur le marché très concurrentiel des navigateurs Web.

 

VIDÉO DU JOUR

Keenan Cahill est un adolescent américain qui est passé en quelques semaines du statut d’inconnu à celui de véritable star sur la toile grâce à ses reprises de chansons en playback devant sa webcam. Pour sa dernière vidéo en date : le jeune homme s’est attaqué au morceau « Down on me » du rappeur 50 cent. Et surprise, au milieu du playback, l’artiste lui-même fait son apparition et se met à danser et à chanter aux côtés de Keenan.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/09/2014 Réseaux sociaux

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

Au sommaire de cette édition : aux États-Unis, les hommages à Michael Brown se poursuivent; l’histoire d’un jeune homosexuel rejeté par sa famille bouleverse la Toile; et des...

En savoir plus

30/08/2014 Réseaux sociaux

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En matière de transparence de la vie publique, la France était l'un des deux mauvais élèves de l'Europe avec la Slovénie. Une loi votée fin 2013 oblige maintenant les...

En savoir plus

01/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

Au sommaire de cette édition : les internautes ukrainiens dénoncent les incursions russes sur leur territoire; un vernis à ongles anti-viol suscite la polémique en ligne et un...

En savoir plus

29/08/2014 Réseaux sociaux

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

Au sommaire de cette édition : la mère d’un journaliste américain détenu par l’EIIL demande sa libération ; au Venezuela, les internautes s’inquiètent du fichage dans les...

En savoir plus

28/08/2014 Réseaux sociaux

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge", les internautes espagnols affichent leur solidarité avec une victime de viol et...

En savoir plus