Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

Le prédicateur islamiste Omar Bakri condamné à la prison à vie

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/11/2010

L'islamiste d'origine syrienne réputé pour ses prêches extrémistes a été condamné à une peine de prison à vie pour incitation au meurtre et pour appartenance à un groupe armé au Liban, où il s'était installé en 2005.

AFP - Le prédicateur islamiste Omar Bakri, qui s'était rendu célèbre en qualifiant de "19 magnifiques" les kamikazes du 11-Septembre, a été condamné à la prison à vie au Liban pour incitation au meurtre et appartenance à un groupe armé, selon une source judiciaire vendredi.

Ce religieux d'origine syrienne mais détenteur d'un passeport libanais est interdit de séjour au Royaume-Uni depuis août 2005 en raison de ses prêches extrémistes.

Omar Bakri, qui vit dans la ville de Tripoli dans le nord du Liban, n'était pas présent au tribunal militaire lors du verdict qu'il a confirmé dans une déclaration à l'AFP.

Il a néanmoins clamé son innocence. "J'ai 15 jours pour faire appel", a-t-il indiqué, ajoutant qu'il "ne passerait pas un jour en prison".

Le prédicateur, de son nom complet, Omar Fostoq Bakri Mohammed, s'était installé au Royaume Uni en 1986 et était devenu une figure de proue des milieux islamistes à Londres, jusqu'au tour de vis donné par les autorités britanniques après les attentats du 7 juillet 2005 (56 morts, 700 blessés).

Celles-ci avaient profité de l'absence d'Omar Bakri, parti au Liban pendant l'été, pour le priver de son droit de séjour au Royaume Uni. Il a même prédit les attentats de Londres, selon les médias.

Fondateur du groupe Al Mouhadjiroun, officiellement dissous en octobre 2004, Omar Bakri, connu pour ses déclarations provocatrices, avait notamment baptisé les 19 kamikazes auteurs des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis de "19 magnifiques".

Première publication : 12/11/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)