Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

FRANCE

Un des djihadistes présumés espérait obtenir l'onction d'Al-Qaïda

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/11/2010

L'un des quatre hommes interpellés vendredi pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" aurait projeté de tuer le recteur de la Grande Mosquée de Paris afin d'obtenir la "franchise Al-Qaïda".

AFP - Un des djihadistes présumés mis en examen et écroués vendredi à Paris a confié aux enquêteurs qu'il espérait obtenir "une franchise Al Qaïda" en assassinant le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a-t-on appris samedi de sources proches du dossier.

Quatre hommes âgés de 20 à 25 ans ont été mis en examen vendredi soir à Paris pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et placés en détention provisoire. Une cinquième personne, une femme interpellée en région parisienne en début de semaine comme les quatre autres, a pour sa part été remise en liberté jeudi.

Pendant leur garde à vue à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), "les quatre hommes ont toujours confirmé leur attachement et leur engagement à la cause et ont dit vouloir participer à la lutte armée", selon une source proche du dossier.

Un d'entre eux aurait ainsi "affirmé qu'il voulait +mourir en martyr+", selon cette source.

Ces quatre hommes sont en particulier soupçonnés d'avoir eu l'intention d'assassiner M. Boubakeur, jugé partisan d'un "+islam trop modéré+", selon cette même source, précisant qu'un "repérage des lieux, du bureau, du dispositif de sécurité auraient déjà eu lieu".

"Le meurtre de M. Boubakeur aurait permis, semblait espérer un de ces hommes, d'avoir une +franchise+ d'Al-Qaïda et de pouvoir planifier d'autres actions sur le sol français", a-t-on précisé de même source.

Le juge d'instruction n'a toutefois pas mis en examen les quatre hommes pour "tentative d'assassinat", les enquêteurs ne disposant pas d'éléments "suffisamment concrets", a expliqué une autre source proche du dossier. "Ce projet d'assassinat était plus au stade de l'intention que des préparatifs", selon cette source.
 

Première publication : 13/11/2010

COMMENTAIRE(S)