Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ben l'Oncle Soul toujours en plein rêve pour son deuxième album

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le trio CAB, un voyage musical entre Afrique, Brésil et Caraïbes

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Quand Manuel Valls tente de faire disparaître ses tweets

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

  • Et si la France vendait la Joconde pour éponger ses dettes ?

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Le pape organise un "match pour la paix" avec des stars du foot

    En savoir plus

  • Le Premier ministre de retour au Lesotho après un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, huit morts

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

FRANCE

Un des djihadistes présumés espérait obtenir l'onction d'Al-Qaïda

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/11/2010

L'un des quatre hommes interpellés vendredi pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" aurait projeté de tuer le recteur de la Grande Mosquée de Paris afin d'obtenir la "franchise Al-Qaïda".

AFP - Un des djihadistes présumés mis en examen et écroués vendredi à Paris a confié aux enquêteurs qu'il espérait obtenir "une franchise Al Qaïda" en assassinant le recteur de la Grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a-t-on appris samedi de sources proches du dossier.

Quatre hommes âgés de 20 à 25 ans ont été mis en examen vendredi soir à Paris pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et placés en détention provisoire. Une cinquième personne, une femme interpellée en région parisienne en début de semaine comme les quatre autres, a pour sa part été remise en liberté jeudi.

Pendant leur garde à vue à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), "les quatre hommes ont toujours confirmé leur attachement et leur engagement à la cause et ont dit vouloir participer à la lutte armée", selon une source proche du dossier.

Un d'entre eux aurait ainsi "affirmé qu'il voulait +mourir en martyr+", selon cette source.

Ces quatre hommes sont en particulier soupçonnés d'avoir eu l'intention d'assassiner M. Boubakeur, jugé partisan d'un "+islam trop modéré+", selon cette même source, précisant qu'un "repérage des lieux, du bureau, du dispositif de sécurité auraient déjà eu lieu".

"Le meurtre de M. Boubakeur aurait permis, semblait espérer un de ces hommes, d'avoir une +franchise+ d'Al-Qaïda et de pouvoir planifier d'autres actions sur le sol français", a-t-on précisé de même source.

Le juge d'instruction n'a toutefois pas mis en examen les quatre hommes pour "tentative d'assassinat", les enquêteurs ne disposant pas d'éléments "suffisamment concrets", a expliqué une autre source proche du dossier. "Ce projet d'assassinat était plus au stade de l'intention que des préparatifs", selon cette source.
 

Première publication : 13/11/2010

COMMENTAIRE(S)