Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Moyen-orient

Washington demande à Israël de suspendre la colonisation

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/11/2010

Les ministres israéliens discutaient ce dimanche d'un nouveau gel de trois mois des constructions en Cisjordanie (Jérusalem-Est non compris). Un arrêt provisoire proposé par les États-Unis en échange d'un soutien sécuritaire et politique.

AFP - Le nouveau gel de la colonisation évoqué par Israël doit être "global" et comprendre Jérusalem-Est, a indiqué dimanche à l'AFP le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas.

Gel des colonies : de quoi s'agit-il ?

"Les Palestiniens sont liés à la décision du comité de suivi arabe pour un gel global, en vue de la reprise des négociations", a déclaré Nabil Abou Roudeina.

Début octobre, le comité arabe avait indiqué soutenir "la position de M. Abbas appelant à l'arrêt total de toutes les activités de colonisation, en préalable à la reprise des négociations".

Relancées le 2 septembre à Washington, ces négociations sont interrompues depuis l'expiration, le 26 septembre, d'un gel partiel de dix mois de la colonisation en Cisjordanie.

Pour les reprendre, les Palestiniens exigent un nouveau moratoire.

Le Conseil des ministres israélien examinait dimanche un nouveau gel de trois mois de la construction en Cisjordanie occupée, proposé par Washington en échange de garanties sécuritaires à Israël. Cette initiative ne concerne pas Jérusalem-Est, secteur à majorité arabe de la Ville sainte annexé par Israël en 1967.

Il y a un mois, en Libye, le comité de suivi arabe avait également appelé Washington "à poursuivre ses efforts destinés à réunir les conditions nécessaires pour remettre le processus de paix sur les rails, notamment par un arrêt de la colonisation".

Le comité avait ajouté qu'il se réunirait dans un mois pour examiner d'autres "alternatives", en cas d'échec des efforts pour relancer le processus de paix.

Début novembre, de hauts responsables palestiniens ont affirmé que la réunion arabe se tiendrait vraisemblablement d'ici à la fin du mois.

 

Première publication : 14/11/2010

  • PROCHE-ORIENT

    La colonisation israélienne s'est intensifiée depuis le 26 septembre

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Plus de 600 logements en chantier depuis la fin du moratoire sur la colonisation

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Gel des colonies : de quoi s'agit-il ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)