Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"François Hollande, "chouchou" du Golfe"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

Sports

Sebastian Vettel devient le plus jeune champion du monde des pilotes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/11/2010

À seulement 23 ans, l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull-Renault) remporte le titre qui semblait promis à l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) lors du dernier Grand Prix de la saison à Abou Dhabi, qu'il a remporté.

AFP - L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a été sacré champion du monde de Formule 1 dimanche après avoir remporté le Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1, 19e et dernière épreuve de la saison, devant les deux McLaren des Britanniques Lewis Hamilton et Jenson Button.

Grâce aux 25 points de sa victoire, Vettel, en pleurs dans son cockpit pendant son tour d'honneur, compte 256 unités. Il devance de 4 longueurs l'Espagnol Fernando Alonso, surprenant 7e de la course.

Vettel, auteur d'une course irréprochable, a été grandement aidé par la monumentale erreur de stratégie de Ferrari, qui, à trop vouloir marquer Mark Webber - le dauphin au classement de l'Espagnol avant la course - à la culotte, a commis la même bourde que l'Australien.

Red Bull a en effet choisi de faire rentrer Webber précocement aux stands, dès le 12e tour, alors que la course avait déjà été précédemment neutralisée après une collision entre Michael Schumacher (Mercedes) et Vitantonio Liuzzi (Force India) dès la 1ère boucle.

L'Australien, après son changement de pneus, s'est retrouvé coincé quelques tours derrière l'Espagnol Jaime Alguersuari, alors 15e. Ce qui n'a pas dissuadé Ferrari de rappeler très vite Felipe Massa puis Fernando Alonso, les deux hommes se retrouvant à leur tour englués dans le peloton.

Pendant ce temps, Vettel menait l'épreuve tambour battant, à peine titillé par Lewis Hamilton, lui même suivi par son partenaire Jenson Button. Le champion déchu, auteur d'un excellent départ, avait déjà dépasser Alonso à l'entame. Les trois hommes termineront la course dans cet ordre.

Première publication : 14/11/2010

  • FORMULE 1

    Sebastian Vettel remporte le GP du Brésil, Red Bull champion du monde

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Sebastian Vettel remporte le Grand Prix du Japon

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Sebastian Vettel s'adjuge le Grand Prix d'Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)