Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Handicap : l'Europe à la traîne ?

En savoir plus

LIGNE DIRECTE

Étudiants d'Abidjan, la colère gronde

En savoir plus

REPORTERS

Antiquités syriennes : sur les routes du trafic

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

Culture

Devenez mécène du Louvre en quelques clics

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/11/2010

Afin d'acquérir un tableau de Lucas Cranach, "Les Trois Grâces", qui risque de quitter la France, le musée du Louvre lance une souscription publique à grand renfort de communication. Il s'agit de récolter un million d’euros en moins de 3 mois.

"Grâce à vous, ce chef-d’œuvre de la Renaissance peut entrer dans les collections nationales et être enfin admiré de tous." Voici le message accrocheur et plutôt inhabituel que le Louvre adresse, via son site Internet, au grand public. Le musée a lancé un appel aux donateurs individuels pour racheter le chef-d'œuvre du peintre Lucas Cranach, "Les Trois Grâces".

Ce tableau, de petit format (24 cm sur 37 cm), réalisé par le maître allemand en 1531 et classé "trésor national" par la commission du Louvre, est mis en vente par son propriétaire pour quatre millions d'euros. Il reste un million d’euros à trouver jusqu'au 31 janvier prochain.

"Nous avons réuni les trois-quarts de la somme, ce qui fait qu'il faut un dernier effort pour que ce tableau puisse rejoindre les collections nationales", explique Henri Loyrette, président du Louvre sur une vidéo postée sur le site web (www.troisgraces.fr), conçu spécialement pour l'opération. "Ce tableau sera exposé de façon permanente, et pourra bien vite devenir une sorte d’icône [du musée] (…). Tout don, même modeste, fera la différence", insiste-t-il.

Devenir mécène, oui, mais pour quelle reconnaissance ? Comme les dons aux ONG et aux associations reconnues d'utilité publique, les sommes versées au Louvre seront déductibles de l'impôt sur le revenu, à hauteur de 66%. En outre, la liste des mécènes individuels sera publiée par le Louvre. Les personnes offrant plus de 200 euros auront même le privilège d'admirer le tableau lors de visites privées et ceux donnant plus de 500 euros celui de découvrir ce petit chef-d'œuvre en avant-première. Pour les "dons exceptionnels", le musée du Louvre promet des "dispositifs de reconnaissance spécifique", et invite ces mécènes particulièrement généreux à le contacter…

Cet appel aux dons individuels est rare en France, mais a déjà fait ses preuves : Le "Saint Thomas à la pique" de Georges de la Tour, a été acquis par le Louvre en 1988 par le biais de la souscription publique. La pratique du mécénat individuel est, en revanche, monnaie courante dans les grands musées britanniques. La Tate Gallery, à Londres, a ainsi pu acheter, en 2008, un dessin de Rubens, "L’Apothéose de Jacques 1er", pour 5,7 millions de livres sterling (environ 6,7 millions d’euros). Son propriétaire de l'époque, le vicomte Hampden, menaçait de le revendre à l’étranger.

(Image principale tirée du site internet dédié à l'opération)

Première publication : 16/11/2010

  • EXPOSITION

    L'Arabie saoudite se dévoile au Louvre

    En savoir plus

  • ARCHÉOLOGIE

    La France restitue à l'Égypte les fragments d'un tombeau exposés au Louvre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)