Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel, la parole se libère sur la toile.

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

TECH 24

Holo-Math : ils vont vous faire aimer les mathématiques

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"Flat tax" : révolution fiscale ou cadeau au riches ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macronisme : la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Au Japon, l'impact social mitigé des "Abenomics"

En savoir plus

Afrique

Les Sud-Soudanais appelés à s'inscrire sur les listes électorales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/11/2010

Les Sud-Soudanais ont 15 jours pour s'inscrire sur les listes électorales s'ils veulent se prononcer, au cours du référendum prévu en janvier prochain, sur leur indépendance vis-à-vis de Khartoum.

AFP - Environ cinq millions de Sud-Soudanais sont appelés à s'inscrire à partir de lundi sur les listes leur permettant de participer au référendum d'indépendance du Sud-Soudan de janvier.

"Les centres d'inscription sont ouverts, depuis 08H00 ce matin", (05H00 GMT), a indiqué à l'AFP George Benjamin, porte-parole de la commission référendaire.

Carte administrative du Soudan

Le chef sudiste Salva Kiir a pressé ses concitoyens de s'inscrire en masse et s'est rendu lui-même dans un centre de la capitale sudiste Juba, où il s'est inscrit, selon un journaliste de l'AFP.

"Une référendum n'arrive qu'une seule fois. La population doit sortir en masse sinon les gens cela voudrait dire que les gens se sont battus et sont morts pour aucune cause", a-t-il dit.

Les bureaux d'inscription resteront ouverts jusqu'au 1er décembre, pour ce scrutin au cours duquel les Sud-Soudanais doivent choisir, le 9 janvier, entre le maintien de l'unité du pays ou la sécession.

L'ambiance était relativement festive dans la capitale sudiste, des voitures munies de haut-parleurs invitaient la population à s'inscrire massivement sur les listes sur fond de musique aux paroles évocatrices: "nous nous dirigeons vers la terre promise".

"C'est un moment historique pour le Sud-Soudan, j'ai hâte de m'inscrire sur la liste de scrutin et de voter au référendum", explique Gabriel Aleu, un sudiste d'une vingtaine d'années, rencontré à Juba.

Le scrutin est attendu comme un véritable sésame pour les Sudistes en cas de victoire d'un vote en faveur de l'indépendance mais redouté par les Nordistes qui craignent l'implosion du pays.

Un centre d'inscription de Bahri, en banlieue de Khartoum, était ouvert lundi matin, mais personne ne s'inscrivait sur les listes, selon un journaliste de l'AFP.

La commission référendaire a mis sur pied 2.794 centres d'inscription à travers le pays, 2.629 au Sud-Soudan et 165 au Nord-Soudan. Les Sudistes vivant au Nord-Soudan, dont le nombre oscille entre 500.000 et deux millions selon les estimations, ont le droit de participer au référendum.

Première publication : 15/11/2010

  • SOUDAN

    Khartoum souhaite le report du référendum d'Abyeï, le Sud s'y oppose

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Tensions à l’approche du référendum sur une partition entre le Nord et le Sud

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi met en garde contre une éventuelle partition du Soudan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)