Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie, Merera Goudina libéré de prison

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Notre-Dame-des-Landes : Le choix de la raison ? (1ere partie)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Obiang : "La tentative de coup d'État en Guinée équatoriale a commencé en France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les mères courage inspirent les réalisateurs

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à Calais : humanité et fermeté ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

FRANCE

La "gastronomie à la française" entre au patrimoine immatériel de l'Humanité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/11/2010

Le comité intergouvernemental de l'Unesco, réuni cette semaine à Nairobi, au Kenya, a inscrit le "repas gastronomique" à la française, avec ses rituels et sa présentation, au patrimoine immatériel de l'Humanité. Une première...

AFP - Le "repas gastronomique des Français" a été inscrit mardi au patrimoine immatériel de l'Humanité par un comité intergouvernemental de l'Unesco réuni à Nairobi, a constaté un journaliste de l'AFP.
   
C'est la première fois qu'une gastronomie figure au patrimoine de l'Humanité.
   
Les experts de l'Unesco réunis cette semaine dans la capitale kényane ont estimé que le repas gastronomique à la française, avec ses rituels et sa présentation, remplissait les conditions pour rejoindre la "liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité".
   
Dans un des attendus de leur décision, dont l'AFP a pris connaissance, le comité note que la gastronomie française relève d'une "pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes".
   
L'ambassadrice de France auprès de l'Unesco, Catherine Colonna, s'est félicitée de cette décision qui "contribue à la diversité culturelle".
   
La "liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité" a été instituée par une Convention signée en 2003, ratifiée à ce jour par 132 pays, et visant à protéger désormais les cultures et traditions populaires, au même titre que les sites et les monuments, qui ont fait l'objet d'une précédente convention en 1972.
   
178 pratiques culturelles ou savoir faire traditionnels ont été à ce jour inscrits au patrimoine universel immatériel de l'Humanité, avant la tenue cette semaine à Nairobi de la réunion annuelle du comité intergouvernemental chargé d'étudier les candidatures.
   
51 dossiers au total sont soumis à l'examen de ce comité.

 

Première publication : 16/11/2010

  • FRANCE

    Les 35 sites français classés au patrimoine mondial de l'Unesco

    En savoir plus

  • FRANCE

    La Réunion fait son entrée au patrimoine mondial de l'Unesco

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)