Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Hollande est-il un homme de gauche ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Biya en visite au Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'Hommage de tout un pays à Papa Wemba

En savoir plus

LE DÉBAT

France - loi travail : la bataille s'engage au Parlement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

François Ier, l'empreinte d'un roi

En savoir plus

FOCUS

Migrants : l'Autriche lance des travaux pour clôturer sa frontière avec l’Italie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gérald de Palmas se dévoile dans son nouvel album "La beauté du geste"

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Loi Travail : le gouvernement ira-t-il jusqu'au bout ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brésil : WhatsApp bloqué pendant 72h

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 18/11/2010

Bonnes à tout faire à Hong Kong

Elles sont Philippines ou Indonésiennes. Poussées par la pauvreté, elles ont tout quitté pour devenir employées de maison à Hong Kong. Ces femmes pensaient se construire un avenir mais leur rêve a viré au cauchemar. Sans défense, nombre d’entre elles sont exploitées et maltraitées par leurs employeurs. FRANCE 24 est allé à la rencontre de cette main d’œuvre corvéable à merci.

Elles sont 300 000 femmes, toutes originaires des Philippines et d’Indonésie, à travailler dans l’ancienne colonie britannique.

Hongkong. L’endroit au monde où se concentrent le plus de “bonnes”.

Toutes sont officiellement des “domestic helpers” selon le terme administratif qui leur est attribué à Hongkong. Mais la réalité est tout autre.

Dans la plupart des quartiers de Hongkong, elles ont investi des rues entières. Leur présence s’est fondue dans le paysage ultra-urbain de la cité financière. Le dimanche, seul jour de congé qui leur est accordé, elles se regroupent en fonction de leur nationalité : le parc Victoria pour les Indonésiennes, le quartier financier de Central pour les Philippines.

À la différence d’autres pays, ces travailleuses migrantes ont la possibilité de se syndiquer et de descendre dans les rues pour revendiquer de meilleures conditions de travail, sans être réprimées. Du jamais vu dans le monde ! Leur salaire déclaré et fixé par les autorités hongkongaises s’élève à seulement 380 euros par mois, soit cinq fois moins que le salaire moyen de l'ancienne colonie britannique.

La moitié de ce gain est envoyé via les sociétés de transferts d’argent dans leur pays d’origine.

Chaque année, nombre d’entres elles déclarent subir de graves préjudices : agressions sexuelles, violences physiques, abus de pouvoir…Ces faits ont parfois même conduit à des actes de rébellion d’une rare violence. En 2009, plusieurs femmes ont craqué sous la pression de leur employeur avant de les tuer.

Par Michaël SZTANKE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

28/04/2016 Élection présidentielle américaine

Universités américaines : le cauchemar de la dette étudiante

Aux États-Unis, des millions d'étudiants sont contraints de s'endetter lourdement pour pouvoir financer leurs études supérieures. Seuls ou avec leur famille, ils empruntent des...

En savoir plus

21/04/2016 Syrie

Documentaire exclusif : en Syrie, à l’assaut du "califat"

Nous vous proposons un documentaire exceptionnel tourné en Syrie. Nos reporters ont accompagné en exclusivité les Forces démocratiques syriennes, une coalition de milices kurdes...

En savoir plus

15/04/2016 Turquie

Turquie - Grèce : les naufragés oubliés de la mer Égée

La mer Égée, entre la Turquie et la Grèce, est un point de passage pour les réfugiés qui fuient la guerre en Syrie ou les Taliban en Afghanistan, et tentent de gagner l'Europe....

En savoir plus

07/04/2016 Corse

Corse : les nationalistes à l'épreuve du pouvoir

Depuis le mois de décembre, la Corse est gouvernée par les nationalistes. Une première dans l'histoire de l'île. Trois mois plus tard, nos reporters sont allés à leur rencontre.

En savoir plus

01/04/2016 Italie

Vidéo : Le procès d’un vaste réseau mafieux à Rome

En novembre 2015, le procès "Mafia Capitale" a débuté à Rome et mis 46 personnes sur le banc des accusés. Parmi eux, des élus, des fonctionnaires ou des entrepreneurs. Tous sont...

En savoir plus