Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens en quête d’un avenir meilleur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens en quête d’un avenir meilleur

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

Economie

Roche estime devoir supprimer près de 5 000 emplois dans le monde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/11/2010

Le géant suisse de l'industrie pharmaceutique, dont le bénéfice net est pourtant en progression au premier semestre, a décidé de supprimer 4 800 emplois. Une restructuration justifiée, selon le groupe, par les "pressions (...) sur les prix".

AFP - Le groupe pharmaceutique suisse Roche va supprimer 4.800 emplois au niveau mondial, soit environ 6% de ses effectifs, pour faire face à la pression sur les prix, selon un plan de restructuration annoncé en septembre et précisé mercredi.

Au delà des suppressions d'emplois, le laboratoire helvétique va transférer 800 postes vers d'autres sites du groupe et externaliser 700 emplois vers des sociétés tierces, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

Au total, 6.300 postes sont touchés par ce programme de réduction des coûts, avec lequel Roche espère générer à partir de l'an prochain 1,8 milliard de francs suisses (1,3 milliard d'euros) d'économies et 2,4 milliards à partir de 2012. L'opération va coûter environ environ 2,7 milliards de frais de restructuration.

"Cette initiative a pour toile de fond la pression accrue sur les prix que connaît le domaine de la santé - en particulier aux Etats-Unis et en Europe - ainsi que les exigences croissantes concernant l’homologation et l'évaluation des nouveaux médicaments", a souligné le groupe.

Les Etats-Unis figurent en première ligne de ce programme d'économie, où 3.550 emplois sont concernés par ces mesures, suivi de l'Europe avec 1.300 emplois, la Suisse avec 770 postes et d'autres pays non spécifiés avec 680 emplois.

Cette opération vise "à renforcer durablement la capacité d’innovation de Roche alors que s’accentue la pression sur les prix et que le contexte de marché devient plus exigeant", a précisé le directeur général Severin Schwan, cité dans le communiqué.

"Ces mesures sont nécessaires pour garantir durablement le succès de Roche", a poursuivi le patron du groupe suisse, ajoutant que le laboratoire fera "tout ce qui est en (son) pouvoir pour trouver des solutions socialement responsables pour les collaborateurs concernés".

Le groupe a annoncé qu'il allait prendre contact avec les syndicats et mener "des consultations" dans le cadre de cette vague de restructuration.

Au premier semestre, Roche a dégagé un bénéfice net en progression de 37% à quelque 5,6 milliards de francs suisses et un chiffre d'affaires en hausse de 3% à 24,6 milliards.

Le laboratoire a confirmé ses perspectives de croissance pour l'année en cours, soit une hausse du chiffre d'affaires autour des 5% en monnaies locales et une croissance à deux chiffres du bénéfice par action à taux de change constant.

Première publication : 17/11/2010

  • GRIPPE A (H1N1)

    L'OMS accusée d'avoir cédé aux pressions des laboratoires pharmaceutiques

    En savoir plus

  • BÉNIN

    À Cotonou, Chirac lance sa campagne contre les faux médicaments

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)