Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

FRANCE

Six pays boudent la cérémonie de remise du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

Dernière modification : 30/12/2010

Six pays, dont la Russie, ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas à la cérémonie organisée début décembre en l'honneur de Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010. Le dissident chinois a été condamné par Pékin à 11 ans de prison pour "subversion".

AFP - Six pays ont décliné l'invitation à la cérémonie en l'honneur du Nobel de la Paix chinois Liu Xiaobo en décembre: la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l'Irak, a annoncé jeudi l'Institut Nobel.

"A ce jour, 36 ambassadeurs ont accepté notre invitation, 16 n'ont pas répondu et six ont dit non. Ces six pays sont la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l'Irak", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Institut Nobel, Geir Lundestad.

Il n'a pas souhaité préciser quels pays réservaient encore leur réponse, les médias norvégiens évoquant jeudi l'Inde, le Pakistan et l'Indonésie.

Comme chaque année, l'Institut a invité tous les ambassadeurs en poste dans la capitale norvégienne à la cérémonie organisée traditionnellement le 10 décembre.

Mais la Chine, qui considère Liu Xiaobo comme un "criminel", a menacé de "conséquences" les pays qui apporteraient leur soutien au dissident condamné à 11 ans de prison pour "subversion du pouvoir de l'Etat".

L'ambassade chinoise à Oslo a envoyé une lettre aux légations d'autres pays pour leur demander de ne pas se rendre à la cérémonie.

Malgré ces mises en garde, la plupart des pays européens, dont la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, ainsi que les Etats-Unis ont déjà confirmé leur participation.

La date limite pour confirmer sa participation était en principe le 15 novembre, mais plusieurs pays ont demandé plus de temps pour répondre.

Le directeur de l'Institut Nobel, par ailleurs secrétaire général du comité qui décerne le prestigieux prix, a tenu à souligner que les absences n'étaient "pas toujours pour raisons politiques" et que des ambassadeurs déclinaient les invitations chaque année.

"Il ne faut pas surinterpréter ces chiffres parce qu'il y a toujours des ambassadeurs qui ne peuvent pas venir pour une raison ou une autre", a estimé M. Lundestad, rappelant qu'en 2008, dix ambassadeurs étaient absents.

"Il n'y a pas toujours une raison politique. Si vous appelez l'ambassadeur russe, il vous dira: +je ne viens pas parce que je ne suis pas à Oslo+", a-t-il ajouté.

Ex-professeur d'université, Liu Xiaobo, 54 ans, a été condamné par la justice chinoise pour avoir cosigné la "Charte 08", un texte qui réclame une Chine démocratique.

Aucun membre de la famille proche de Liu Xiaobo ne sera semble-t-il en mesure de venir à Oslo pour recevoir son prix Nobel de la Paix lors de la cérémonie prévue le mois prochain, a annoncé mercredi l'Institut Nobel.

Ce serait alors la première fois dans ses annales centenaires que ce prix ne serait pas remis au lauréat ou à un de ses représentants au cours de la cérémonie.

Première publication : 18/11/2010

  • DIPLOMATIE

    Un prix Nobel de la paix au menu des discussions entre Sarkozy et Hu Jintao ?

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    La presse économique promet à Areva "une belle moisson de contrats" avec la Chine

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)