Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

FRANCE

Six pays boudent la cérémonie de remise du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

Dernière modification : 30/12/2010

Six pays, dont la Russie, ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas à la cérémonie organisée début décembre en l'honneur de Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010. Le dissident chinois a été condamné par Pékin à 11 ans de prison pour "subversion".

AFP - Six pays ont décliné l'invitation à la cérémonie en l'honneur du Nobel de la Paix chinois Liu Xiaobo en décembre: la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l'Irak, a annoncé jeudi l'Institut Nobel.

"A ce jour, 36 ambassadeurs ont accepté notre invitation, 16 n'ont pas répondu et six ont dit non. Ces six pays sont la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l'Irak", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Institut Nobel, Geir Lundestad.

Il n'a pas souhaité préciser quels pays réservaient encore leur réponse, les médias norvégiens évoquant jeudi l'Inde, le Pakistan et l'Indonésie.

Comme chaque année, l'Institut a invité tous les ambassadeurs en poste dans la capitale norvégienne à la cérémonie organisée traditionnellement le 10 décembre.

Mais la Chine, qui considère Liu Xiaobo comme un "criminel", a menacé de "conséquences" les pays qui apporteraient leur soutien au dissident condamné à 11 ans de prison pour "subversion du pouvoir de l'Etat".

L'ambassade chinoise à Oslo a envoyé une lettre aux légations d'autres pays pour leur demander de ne pas se rendre à la cérémonie.

Malgré ces mises en garde, la plupart des pays européens, dont la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, ainsi que les Etats-Unis ont déjà confirmé leur participation.

La date limite pour confirmer sa participation était en principe le 15 novembre, mais plusieurs pays ont demandé plus de temps pour répondre.

Le directeur de l'Institut Nobel, par ailleurs secrétaire général du comité qui décerne le prestigieux prix, a tenu à souligner que les absences n'étaient "pas toujours pour raisons politiques" et que des ambassadeurs déclinaient les invitations chaque année.

"Il ne faut pas surinterpréter ces chiffres parce qu'il y a toujours des ambassadeurs qui ne peuvent pas venir pour une raison ou une autre", a estimé M. Lundestad, rappelant qu'en 2008, dix ambassadeurs étaient absents.

"Il n'y a pas toujours une raison politique. Si vous appelez l'ambassadeur russe, il vous dira: +je ne viens pas parce que je ne suis pas à Oslo+", a-t-il ajouté.

Ex-professeur d'université, Liu Xiaobo, 54 ans, a été condamné par la justice chinoise pour avoir cosigné la "Charte 08", un texte qui réclame une Chine démocratique.

Aucun membre de la famille proche de Liu Xiaobo ne sera semble-t-il en mesure de venir à Oslo pour recevoir son prix Nobel de la Paix lors de la cérémonie prévue le mois prochain, a annoncé mercredi l'Institut Nobel.

Ce serait alors la première fois dans ses annales centenaires que ce prix ne serait pas remis au lauréat ou à un de ses représentants au cours de la cérémonie.

Première publication : 18/11/2010

  • DIPLOMATIE

    Un prix Nobel de la paix au menu des discussions entre Sarkozy et Hu Jintao ?

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    La presse économique promet à Areva "une belle moisson de contrats" avec la Chine

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)