Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

FRANCE

Six pays boudent la cérémonie de remise du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

Dernière modification : 30/12/2010

Six pays, dont la Russie, ont annoncé qu'ils ne se rendraient pas à la cérémonie organisée début décembre en l'honneur de Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010. Le dissident chinois a été condamné par Pékin à 11 ans de prison pour "subversion".

AFP - Six pays ont décliné l'invitation à la cérémonie en l'honneur du Nobel de la Paix chinois Liu Xiaobo en décembre: la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l'Irak, a annoncé jeudi l'Institut Nobel.

"A ce jour, 36 ambassadeurs ont accepté notre invitation, 16 n'ont pas répondu et six ont dit non. Ces six pays sont la Chine, la Russie, le Kazakhstan, Cuba, le Maroc et l'Irak", a déclaré à l'AFP le directeur de l'Institut Nobel, Geir Lundestad.

Il n'a pas souhaité préciser quels pays réservaient encore leur réponse, les médias norvégiens évoquant jeudi l'Inde, le Pakistan et l'Indonésie.

Comme chaque année, l'Institut a invité tous les ambassadeurs en poste dans la capitale norvégienne à la cérémonie organisée traditionnellement le 10 décembre.

Mais la Chine, qui considère Liu Xiaobo comme un "criminel", a menacé de "conséquences" les pays qui apporteraient leur soutien au dissident condamné à 11 ans de prison pour "subversion du pouvoir de l'Etat".

L'ambassade chinoise à Oslo a envoyé une lettre aux légations d'autres pays pour leur demander de ne pas se rendre à la cérémonie.

Malgré ces mises en garde, la plupart des pays européens, dont la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne, ainsi que les Etats-Unis ont déjà confirmé leur participation.

La date limite pour confirmer sa participation était en principe le 15 novembre, mais plusieurs pays ont demandé plus de temps pour répondre.

Le directeur de l'Institut Nobel, par ailleurs secrétaire général du comité qui décerne le prestigieux prix, a tenu à souligner que les absences n'étaient "pas toujours pour raisons politiques" et que des ambassadeurs déclinaient les invitations chaque année.

"Il ne faut pas surinterpréter ces chiffres parce qu'il y a toujours des ambassadeurs qui ne peuvent pas venir pour une raison ou une autre", a estimé M. Lundestad, rappelant qu'en 2008, dix ambassadeurs étaient absents.

"Il n'y a pas toujours une raison politique. Si vous appelez l'ambassadeur russe, il vous dira: +je ne viens pas parce que je ne suis pas à Oslo+", a-t-il ajouté.

Ex-professeur d'université, Liu Xiaobo, 54 ans, a été condamné par la justice chinoise pour avoir cosigné la "Charte 08", un texte qui réclame une Chine démocratique.

Aucun membre de la famille proche de Liu Xiaobo ne sera semble-t-il en mesure de venir à Oslo pour recevoir son prix Nobel de la Paix lors de la cérémonie prévue le mois prochain, a annoncé mercredi l'Institut Nobel.

Ce serait alors la première fois dans ses annales centenaires que ce prix ne serait pas remis au lauréat ou à un de ses représentants au cours de la cérémonie.

Première publication : 18/11/2010

  • DIPLOMATIE

    Un prix Nobel de la paix au menu des discussions entre Sarkozy et Hu Jintao ?

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    La presse économique promet à Areva "une belle moisson de contrats" avec la Chine

    En savoir plus

  • PRIX NOBEL

    La presse chinoise dénonce l'attribution du Nobel de la paix à Liu Xiaobo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)