Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Sports

Mario Balotelli de nouveau confronté au racisme de certains tifosi

©

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 18/11/2010

Lors du match amical opposant la Squaddra Azzurra à la Roumanie (1-1), mercredi, l'attaquant italien d'origine ghanéenne a encore été la cible d'insultes racistes. Une situation que le sélectionneur national, Cesare Prandelli, ne supporte plus.

Le sélectionneur de la Squadra Azzurra, Cesare Prandelli, ne décolère pas. "C'est le signe que notre pays a beaucoup de problèmes. Ce dont nous avons besoin, c'est d'un geste symbolique fort. À la fin du match, j'ai donné une accolade à Mario Balotelli, et si cela arrive de nouveau, nous le ferons tous," a-t-il déclaré en conférence d’après-match.

"En colère et amer"

Mario Balotelli se livre au micro de la Gazzetta (en italien)

Lors de la rencontre amicale entre l’Italie et la Roumanie (1-1), qui s'est tenue mercredi soir à Klagenfurt, en Autriche, un groupe de supporters extrémistes italiens appelé "Ultra Italia" a scandé des chants xénophobes, déroulé des bandières à caractère raciste ("Non à l’Italie multiculturelle ") et imité des cris de singe à l’encontre de l'international Mario Balotelli.

Ce n'est pas la première fois que le joueur italien d’origine ghanéenne, qui a débuté en "Nazionale" sous la houlette de Prandelli, est la cible d'insultes racistes, mais, mercredi, "Super Mario" n'a pas compris ces actes gratuits. "Cette fois, j'ai été bon, personne ne peut m'accuser d'avoir provoqué le public. Je suis en colère et amer", a déclaré Balotelli, dont l'attitude désinvolte a souvent été décriée lorsqu'il évoluait en championnat italien, notamment à l'Inter Milan. Il a rejoint depuis Manchester City pour 28 millions d’euros.

Des précédents en 2009

Déjà en 2009, lors d’un match entre l’Inter et la Juventus (1-1), Balotelli, qui avait alors ouvert le score, avait fait l’objet d’insultes de la part des supporters turinois. Michel Platini, président de l’UEFA et ex-joueur de la Juve, était alors intervenu et avait demandé à l’instance de football italienne de suspendre à l’avenir n’importe quel match où un joueur serait visé par des chants ou des insultes racistes. Une directive que n'a pas vraiment suivie la Fédération italienne de football car si le club turinois avait alors écopé d’un match à huis clos, Samuel Eto’o (Inter Milan) a récemment été victime de huées lors d'un déplacement à Cagliari (voir encadré ci-contre) sans que l'arbitre ne soit intervenu.

Un an après l’épisode turinois et malgré les insultes proférées à son encontre mercredi, Balotelli veut croire à un destin en équipe nationale italienne. "Cela fait mal d'être hué, mais vous ne pouvez pas interrompre un match à cause des actes de quelques personnes [...] Je suis très heureux de jouer pour mon pays", a-t-il rappelé à ses détracteurs.

Première publication : 18/11/2010

  • ITALIE

    Près de 70 blessés dans les violences racistes en Calabre

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)