Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Economie

La justice suédoise ordonne l'arrestation du fondateur de WikiLeaks pour viol

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/11/2010

Le parquet suédois a ordonné l'émission d'un mandat d'arrêt international à l'encontre de Julian Assange. En août, le fondateur du célèbre site d'informations WikiLeaks avait déjà été inquiété pour les mêmes faits, avant d'être blanchi.

AFP - La justice suédoise a ordonné jeudi l'arrestation du fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, à la suite d'une demande en ce sens déposée par le Parquet qui va lancer un mandat d'arrêt international dans le cadre d'une enquête pour viol.


"Nous avons décidé de l'arrêter in abstentia", a déclaré à l'AFP le juge Alan Camitz du tribunal de Stockholm. Cette procédure équivaut à un mandat d'arrêt.

"A la suite de cette décision de la cour (...), un mandat d'arrêt international va être lancé", a annoncé dans la foulée sur son site internet le Parquet, qui soupçonne M. Assange "de viol et d'agression sexuelle".

La procureur en charge du dossier, Marianne Ny, avait demandé jeudi matin au tribunal de Stockholm d'émettre un mandat d'arrêt contre M. Assange afin de pouvoir "l'interroger".

"Jusque-là, nous n'avons pu le rencontrer pour mener à bien ces interrogatoires", expliquait Mme Ny dans un communiqué.

Un temps recherché en août, puis blanchi quelques heures plus tard, M. Assange, citoyen australien de 39 ans, est finalement de nouveau sous le coup d'une enquête pour viol depuis le 1er septembre.

Il a quitté la Suède en profitant de l'absence jusque-là de mandat d'arrêt.

 

Première publication : 18/11/2010

  • IRAK

    L'armée américaine aurait couvert des crimes perpétrés en Irak, selon WikiLeaks

    En savoir plus

  • SUÈDE

    Réouverture de l'enquête pour viols contre le fondateur de WikiLeaks

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)