Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : des dizaines de personnes tuées près de Beni

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Société militaire privée : le business de la guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Evasion fiscale : Juncker est-il crédible en "Monsieur propre" ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : l’emploi, un défi pour le futur président

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Harlem Désir, Secrétaire d'État aux Affaires européennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Beyonce fait le buzz avec son clip "fait-maison"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

En savoir plus

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

EUROPE

Le ministre irlandais des Finances plaide pour une aide internationale

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2010

Les ministres des Finances de la zone euro doivent tenir dimanche soir une conférence téléphonique au sujet de l'aide financière que Dublin s'est résolu à demander au terme d'un conseil des ministres extraordinaire.

AFP - Les ministres des Finances de la zone euro devaient tenir dimanche soir une conférence téléphonique au sujet d'une aide financière à l'Irlande, que Dublin s'est résolu à demander, mais ne devaient pas forcément prendre de décision à ce stade, selon des sources diplomatiques.


"Il y a une réunion prévue à 18h00 (17h00 GMT) des ministres des Finances de la zone euro (réunis au sein du forum de l'Eurogroupe, ndlr) sous forme de conférence téléphonique, qui sera ensuite élargie à tous les ministres des Finances de l'Union européenne", a indiqué l'une de ces sources.

"L'objectif principal est de permettre au gouvernement irlandais de nous expliquer sa position après la réunion du conseil des ministres à Dublin", a-t-elle précisé.

"Il n'est pas prévu a priori de prendre immédiatement une décision sur l'aide", a-t-elle ajouté, "mais les choses peuvent évoluer dans la soirée.

"Il n'y a à ce stade pas de chiffre d'aide sur la table des discussions", a affirmé la source.

Une autre source diplomatique a confirmé "qu'on n'en est pas encore au stade de la décision ce soir, il s'agit de réunion d'information pour faire l'état des lieux et parler de l'éventualité d'une intervention" en faveur de l'Irlande.

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, devrait faire une déclaration sous forme de communiqué à l'issue de la conférence téléphonique, de manière à rassurer les marchés avant leur ouverture lundi matin.

Le ministre irlandais des Finances, Brian Lenihan, a annoncé dimanche qu'il allait recommander que Dublin demande formellement une aide de l'Union européenne et du Fonds monétaire international pour soutenir les banques du pays en crise.

"Je vais recommander que nous demandions à bénéficier du programme" d'aide mis en place il y a six mois par l'UE et le FMI, a déclaré le ministre irlandais des Finances, Brian Lenihan, sur la radio publique RTE.

Le ministre n'a pas voulu trop s'avancer sur le montant de l'aide, évoquant simplement des "dizaines de milliards d'euros". "Mais cela ne sera certainement pas un nombre à trois chiffres", a-t-il cependant tenu à préciser. Les sommes les plus souvent évoquées par les analystes vont de 40 à 100 milliards d'euros.

L'Irlande serait ainsi le deuxième pays de la zone euro à faire appel à un tel soutien, après la Grèce au printemps, qui a bénéficié d'un prêt de 110 milliards d'euros sur trois ans.

L'île, confronté à un déficit public énorme (32% du PIB cette année), du fait d'injections de fonds massives auxquelles le gouvernement a dû procéder pour sauver ses banques, n'a plus les ressources pour continuer à les maintenir à bout de bras.

Les banques sont plombées par l'éclatement d'une bulle immobilière qui a vu les prix de l'immobilier chuter de moitié. La crise en Irlande a eu pour effet de faire grimper les taux obligataires de plusieurs autres pays considérés comme fragiles en zone euro, comme le Portugal, l'Espagne et la Grèce, faisant craindre une contagion.

Des experts de l'UE et du FMI discutent depuis jeudi à Dublin des modalités techniques d'une aide à l'Irlande, dont le principe est acté.

 

Première publication : 21/11/2010

  • MONNAIE

    La crise irlandaise menace-t-elle l'euro ?

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'UE et le FMI prêts à soutenir l'Irlande

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'Irlande refuse d'être assimilée à la Grèce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)