Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: présercer son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un scientifique américain a visité une vaste usine d'enrichissement d'uranium

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/11/2010

Le régime nord-coréen a levé le voile sur ce qui serait une nouvelle et vaste installation d'enrichissement d'uranium. Un scientifique américain a pu la visiter et se déclare "stupéfait" dans les colonnes du New York Times.

AFP - La Corée du Nord a fait visiter la semaine dernière une nouvelle et vaste usine d'enrichissement d'uranium, disposant de centaines de centrifugeuses, à un scientifique américain, a rapporté samedi le New York Times.

Siegfried Hecker, le scientifique américain, a raconté au journal qu'il a été "stupéfait" par la sophistication de la nouvelle installation nord-coréenne et qu'il en avait déjà fait part en privé à la Maison Blanche.

Siegfried Hecker, qui a dirigé auparavant le laboratoire nucléaire national de Los Alamos, a été autorisé par les autorités nord-coréennes à visiter l'usine d'enrichissement, qu'il n'a pas localisée.

Quelque 2.000 centrifugeuses sont en marche dans l'usine, affirment les autorités nord-coréennes, et le scientifique américain a précisé au journal qu'il en avait vu "des centaines et des centaines" installées dans "une salle de contrôle ultra-moderne".

Il lui a toutefois été interdit de prendre des photographies et il n'a pas pu vérifier les assurances nord-coréennes que l'installation produisait déjà de l'uranium enrichi.

"Il y a des raisons de se demander si cela est vrai", a dit le scientifique, se déclarant sceptique sur les capacités de Pyongyang à finaliser son projet.

Selon le New York Times, cette nouvelle usine a dû être contruite rapidement car elle n'était pas répertoriée au moment où les inspecteurs internationaux avaient été expulsés du pays en avril 2009.

Le régime communiste nord-coréen, l'un des plus secrets de la planète, qui a effectué son premier test nucléaire en 2006, a dû recevoir une aide étrangère pour parvenir à bâtir aussi rapidement une telle installation, probablement en contournant les sanctions de l'ONU, estime le journal.

La Maison Blanche a déjà commencé samedi à informer ses alliés de ces révélations et souhaite une discussion globale avec eux sur ce sujet, ajoute-t-il.

Un réacteur expérimental

Des responsables de l'administration américaine ont indiqué au New York Times qu'ils avaient fait observer par satellite la zone où l'usine est supposée être, mais sans confirmer qu'ils étaient déjà au courant de son existence.

Ces révélations interviennent alors que le département d'Etat a annoncé samedi que l'envoyé spécial américain chargé de la Corée du Nord, Stephen Bosworth, devait arriver dimanche en Asie pour des discussions avec les responsables chinois, japonais et sud-coréens sur le programme nucléaire de Pyongyang.

Stephen Bosworth est attendu d'abord à Seoul samedi, d'où il doit se rendre à Tokyo et Pékin.

Siegfried Hecker avait déjà révélé à son départ de Corée du Nord que les responsables de ce pays affirment être en train de construire un réacteur nucléaire expérimental à eau légère, qu'ils entendent achever en 2012.

Cette révélation avait été soutenue par Jack Pritchard, président de l'Institut d'économie coréenne, qui a déclaré mardi à la presse de Washington qu'il avait visité le complexe nucléaire nord-coréen de Yongbyon, qui abriterait ce réacteur expériemental, selon la Corée du Nord.

Ancien et repertorié, le complexe nucléaire de Yongbyon dispose d'un réacteur vieillissant qui a fourni le plutonium des bombes atomiques nord-coréennes, tandis que les réacteurs à eau légère sont généralement utilisés pour fournir de l'électricité.

La Corée du Nord a quitté les négociations sur son désarmement nucléaire en avril 2009 et effectué un second essai nucléaire un mois plus tard.

Elle a montré ces derniers mois des velléités de retourner, sous conditions, à la table de négociations.

Le président américain Barack Obama a prévenu récemment que Pyongyang devait faire preuve de "sérieux dans ses intentions" de reprise du dialogue et qu'il n'était pas prêt à se contenter de "motions".

 

Première publication : 21/11/2010

  • NUCLÉAIRE CORÉEN

    Barack Obama lance un nouvel avertissement à Pyongyang

    En savoir plus

  • Corée du Nord

    La Corée du Nord favorable au désarmement nucléaire par le dialogue

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Séoul, Tokyo et Pékin s'allient contre l'ambition nucléaire de Pyongyang

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)