Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Je suis Daphne"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Réduire un homme à un porc est aussi vain que considérer une femme comme un objet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au moins 300 morts en Somalie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sur internet, #balancetonporc et #metoo racontent les agressions de femmes au travail

En savoir plus

LE DÉBAT

Harcèlement sexuel : libération de la parole ou dénonciations généralisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mademoiselle K sort un album incandescent

En savoir plus

FOCUS

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Nucléaire iranien : l’accord historique en péril ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"10 millions de dollars pour destituer Donald Trump"

En savoir plus

Afrique

L'armée sud-soudanaise accuse Khartoum d'avoir bombardé ses positions

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/12/2010

La tension monte à l'approche du référendum d'autodétermination du Sud-Soudan, qui doit avoir lieu en janvier prochain. Selon l'armée sud-soudanaise, les forces armées nationales ont effectué un raid contre l'une de ses bases militaires, ce mercredi.

AFP - L'armée du Sud-Soudan a accusé mercredi les forces armées soudanaises (nord) d'avoir intentionnellement bombardé ses positions afin de compromettre le référendum d'indépendance prévu le 9 janvier prochain.

"Vers midi aujourd'hui (9H00 GMT), un hélicoptère militaire des forces armées soudanaises a attaqué la position du SPLA à Kiirabem, dans l'Etat (sudiste) du Bahr al-Ghazal Nord. Il y a eu quatre soldats et deux civils blessés", a indiqué dans un communiqué l'Armée populaire de libération du Soudan (SPLA, ex-rebelles à la tête de l'armée du Sud-Soudan).

Carte administrative du Soudan

"L'intention des forces armées soudanaises est de faire dérailler le processus référendaire", a ajouté l'armée de la région semi-autonome du Sud-Soudan dans ce communiqué de son porte-parole Philip Aguer, transmis à l'AFP.

L'armée sudiste avait fait état il y a dix jours d'un bombardement "non-intentionnel" de l'armée soudanaise (nordiste) dans un secteur à la lisière des deux régions.

L'Etat sudiste du Bahr al-Ghazal Nord est limitrophe à la région du Darfour (nord-ouest du Soudan), en proie à la guerre civile depuis plus de sept ans. Le pouvoir central à Khartoum a récemment accusé les autorités du Sud-Soudan d'aider la rébellion darfourie.

Il n'a pas été possible de contacter mercredi soir l'armée soudanaise afin de confirmer les faits. Contacté par l'AFP, un haut responsable de l'ONU a indiqué que la mission de paix au Soudan (Unmis) n'était pas en mesure de confirmer ce bombardement.

Les Sud-Soudanais doivent choisir lors d'un référendum prévu le 9 janvier entre le maintien de l'unité avec le reste du Soudan ou l'indépendance de cette vaste région enclavée au coeur du continent africain.

Première publication : 24/11/2010

  • SOUDAN

    Les Sud-Soudanais appelés à s'inscrire sur les listes électorales

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Les États-Unis souhaitent retirer le Soudan de la liste noire du terrorisme

    En savoir plus

  • LIBYE

    Kadhafi met en garde contre une éventuelle partition du Soudan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)