Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

FRANCE

Vaste opération de police dans une cité de Marseille

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/11/2010

Suivie par une trentaine de journalistes, la police a mené, dès l'aube ce mercredi, une opération d'envergure au Clos La Rose, cité du nord de Marseille où un jeune de 16 ans a été tué par balle vendredi.

AFP - Une vaste opération de police a été lancée mercredi à l'aube, en présence de nombreux médias, dans la cité du nord de Marseille où un adolescent de 16 ans a été tué et un enfant de 11 ans blessé vendredi sur fond de trafic de drogue, a constaté une journaliste de l'AFP.

Entre 180 et 200 hommes se sont déployés dans les blocs de la cité du Clos La Rose (13e arrondissement), sous l'autorité du préfet délégué à la sécurité, Philippe Klayman.

De nombreux journalistes - une trentaine au moins - assistaient à l'opération lancée à partir de 06H00 du matin avec des membres de la police judiciaire, des CRS, de la brigade cynophile.

Au cours de l'intervention des forces de l'ordre, qui s'est déroulée dans le calme, deux jeunes, présentés comme de possibles guetteurs, ont été interpellés et une petite dose de cannabis a été trouvée sur l'un d'entre eux, selon un enquêteur. Trois motos, trois scooters et un quad ont également été saisis.

"On s'inscrit dans la durée, toutes les cités de Marseille vont y passer, et plusieurs fois", a déclaré le préfet Klayman à l'AFP.

L'opération se déroule dans le cadre de deux enquêtes parallèles, une de la police criminelle et une de la sécurité publique.

Les journalistes ont pu accompagner les enquêteurs dans les caves, mais pas dans les appartements.

Un enquêteur assurait que cette opération visait "à confisquer tout élément permettant de commettre des infractions, pour rendre le quotidien des malfaiteurs plus difficile, en saisissant leur véhicule, leurs armes éventuelles et tout ce qui touche aux stups".

Interrogés par l'AFP, plusieurs habitants, s'exprimant depuis les fenêtres de leurs habitations, se sont dits globalement satisfaits de cette présence policière, certains regrettant toutefois que les forces de l'ordre ne soient pas intervenues avant le drame.

Une ancienne habitante, Assia, dont le neveu jouait vendredi soir à proximité de la fusillade, a crié sa "haine", qualifiant les policiers de "clowns".

"Ici c'est pas un gros réseau, ce sont des pauvres jeunes livrés à eux-mêmes que personne ne veut aider. C'est depuis qu'il y a Sarkozy que c'est devenu la guérilla. Il a dit: +je vais nettoyer les quartiers au Kärcher+, aujourd'hui c'est les jeunes qui se tuent à la Kalachnikov. Es-ce que c'est normal, tout ça?", a-t-elle lancé aux journalistes.

Entre les bâtiments, à l'endroit précis où avait été abattu le jeune homme d'une rafale de fusil d'assaut Kalachnikov, ont été déposés des bouquets de fleurs, des bougies, des messages, une photo de l'adolescent.

D'autre opérations "coup de poing", selon les termes du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux lundi, ont été menées dans des cités marseillaises pour tenter d'enrayer la vague de violence qui touche cette ville. Ainsi, mardi, c'était la cité des Néréides, au sud, qui a été passée au crible.

Première publication : 24/11/2010

  • FRANCE

    Brice Hortefeux annonce l'envoi de renforts policiers à Marseille

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un adolescent tué lors d'une fusillade à Marseille

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)