Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

L'électorat de Bédié courtisé par Gbagbo et Ouattara

©

Vidéo par Willy BRACCIANO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/11/2010

Les électeurs du candidat malheureux du premier tour, Henri Konan Bédié, sont devenus l’objet de toutes les convoitises en vue du second tour du scrutin qui oppose Laurent Gbagbo à son rival Alassane Ouattara.

À quelques jours du deuxième tour de l’élection présidentielle ivoirienne, les deux candidats en lice Laurent Gbagbo et Allassane Ouattara tentent de rallier de nouveaux électeurs. Avec une participation historiquement élevée au premier tour (80%), les réserves de voix ne sont plus très importantes. Les régions du pays baoulé, situées dans le centre de la République de Côte d'Ivoire, font particulièrement,

Carte des résultats du premier tour de la présidentielle ivoirienne (RFI)

l’objet de convoitises de la part des deux candidats. Et pour cause : l’ancien président Henri Konan Bédié, le candidat éliminé (25% des suffrages), avait recueilli les trois quarts des suffrages exprimés dans cette région au premier tour.

"Les deux finalistes savent que l’attitude de ces électeurs est l’une des clés du scrutin de dimanche", note Willy Bracciano, envoyé spécial de FRANCE 24 en Côte d'Ivoire. Entre les deux tours, "HKB" a lancé un appel à voter en faveur de Ouattara, son allié après des années de déchirements. Le camp du premier a longtemps accusé le second d'être un étranger, afin de lui barrer la route de la présidence.

Opérations de séduction

La campagne bat son plein et chaque candidat mène des opérations de séduction afin d’attirer l’électorat de Bédié qui se retrouve en position de faiseur de roi. Les principaux lieutenants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Bédié, tentent de convaincre les militants de faire le bon choix. Pour espérer l’emporter face au président sortant, Ouattara qui a terminé deuxième dans la région, a besoin du report de ces voix. "J'ai voté Bédié au premier tour. Je vote Ouattara au deuxième tour parce que je veux le changement. Je veux la paix en Côte d'Ivoire et je veux que ce pays soit unifié", explique à FRANCE 24 une électrice de la région.

De leur côté, les militants pro-Gbagbo veulent croire que toute la base ne suivra pas forcément la consigne de vote. "Il nous est vraiment difficile de faire passer le message. Mais à force d'expliquer, à force d'informer, à force de communiquer…", espère Gogo Kouassi, jeune militant du Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo. "Pour cette élection vers laquelle nous nous dirigeons, la ville de Yamoussoukro va réaliser un score d'au moins 40 % alors qu'on avait réalisé un score de 12 % au premier tour", prophétise-t-il.

 

Première publication : 25/11/2010

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Débat télévisé inédit entre Gbagbo et Ouattara

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    À l'approche du scrutin, Gbagbo et Ouattara se livrent une guerre des mots

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Ennemis de longue date, Gbagbo et Ouattara se retrouvent au second tour

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)