Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations commencent en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'opposition accuse le gouvernement de manipulations électorales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/11/2010

L'opposition afghane accuse le gouvernement d'Hamid Karzaï de faire pression sur la justice et les commissions électorales afin de modifier les résultats des législatives du 18 septembre dernier.

AFP - Le principal opposant au président afghan Hamid Karzaï, Abdullah Abdullah, a accusé vendredi le gouvernement d'instrumentaliser la justice pour modifier les résultats des législatives du 18 septembre, marquées par un recul du camp présidentiel selon les analystes.

"Le gouvernement voulait faire annuler l'élection, et il a fait tout ce qu'il a pu pour cela. Mais il a échoué, et il utilise maintenant le parquet pour faire pression sur les commissions électorales" et changer les résultats, a déclaré à l'AFP M. Abdullah.

"Le procureur général a prouvé depuis un mois qu'il n'est pas indépendant et qu'il est loyal au palais présidentiel", a-t-il ajouté.

La veille, le procureur général d'Afghanistan, Mohammad Ishaq Alko, avait annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle sur les fraudes lors de ce scrutin, visant notamment des responsables de la Commission électorale indépendante (CEI) et de la Commission électorale des plaintes (ECC), les deux organes chargés de valider les résultats de l'élection.

"Si ces accusations (...) sont avérées, la légitimité de ces élections va être sérieusement entamée", avait précisé l'adjoint de M. Alko, le procureur Rahmatullah Nazari.

Un responsable de l'ECC a dénoncé vendredi les pressions exercées par la justice et des proches du gouvernement pour empêcher la disqualification de candidats accusés de fraudes lors des législatives.

M. Abdullah, qui avait été le dauphin du président Karzaï lors de l'élection présidentielle de 2009, elle aussi entachée de fraudes massives, a assuré mercredi que ses partisans avaient emporté près d'un tiers des 249 sièges à l'Assemblée nationale (Wolesi Jirga).

Première publication : 26/11/2010

  • AFGHANISTAN

    Les autorités annoncent les résultats des législatives marquées par des fraudes

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'élection de 21 candidats invalidée par la Commission des plaintes électorales

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Afghans se rendent aux urnes sur fond de violences

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)