Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'opposition accuse le gouvernement de manipulations électorales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/11/2010

L'opposition afghane accuse le gouvernement d'Hamid Karzaï de faire pression sur la justice et les commissions électorales afin de modifier les résultats des législatives du 18 septembre dernier.

AFP - Le principal opposant au président afghan Hamid Karzaï, Abdullah Abdullah, a accusé vendredi le gouvernement d'instrumentaliser la justice pour modifier les résultats des législatives du 18 septembre, marquées par un recul du camp présidentiel selon les analystes.

"Le gouvernement voulait faire annuler l'élection, et il a fait tout ce qu'il a pu pour cela. Mais il a échoué, et il utilise maintenant le parquet pour faire pression sur les commissions électorales" et changer les résultats, a déclaré à l'AFP M. Abdullah.

"Le procureur général a prouvé depuis un mois qu'il n'est pas indépendant et qu'il est loyal au palais présidentiel", a-t-il ajouté.

La veille, le procureur général d'Afghanistan, Mohammad Ishaq Alko, avait annoncé l'ouverture d'une enquête criminelle sur les fraudes lors de ce scrutin, visant notamment des responsables de la Commission électorale indépendante (CEI) et de la Commission électorale des plaintes (ECC), les deux organes chargés de valider les résultats de l'élection.

"Si ces accusations (...) sont avérées, la légitimité de ces élections va être sérieusement entamée", avait précisé l'adjoint de M. Alko, le procureur Rahmatullah Nazari.

Un responsable de l'ECC a dénoncé vendredi les pressions exercées par la justice et des proches du gouvernement pour empêcher la disqualification de candidats accusés de fraudes lors des législatives.

M. Abdullah, qui avait été le dauphin du président Karzaï lors de l'élection présidentielle de 2009, elle aussi entachée de fraudes massives, a assuré mercredi que ses partisans avaient emporté près d'un tiers des 249 sièges à l'Assemblée nationale (Wolesi Jirga).

Première publication : 26/11/2010

  • AFGHANISTAN

    Les autorités annoncent les résultats des législatives marquées par des fraudes

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'élection de 21 candidats invalidée par la Commission des plaintes électorales

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Afghans se rendent aux urnes sur fond de violences

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)