Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

La Chine ne veut pas d'une escalade militaire opposant les deux Corées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/11/2010

Pékin est déterminé à "contrôler la situation" afin que "de tels événements ne se reproduisent pas", après l'attaque de l'artillerie nord-coréenne sur son voisin du sud, mardi, et les tirs de semonce d'aujourd'hui.

Reuters - La Chine est déterminée à empêcher que se reproduisent des violences dans la péninsule coréenne, a déclaré vendredi son ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi au terme d’un entretien avec l’ambassadeur de Corée du Nord à Pékin.

Yang, qui s’est aussi entretenu par téléphone vendredi avec ses homologues américain et sud-coréen, s’est déclaré « vivement préoccupé » par les événements de mardi, jour où l’artillerie nord-coréenne a pilonné une île sud-coréenne en mer Jaune, faisant quatre morts.

« La priorité numéro un, désormais, est de contrôler la situation et de faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent pas », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Lors de son entretien avec l’ambassadeur de Corée du Nord Ji Jae Ryong, ainsi qu’au cours de ses conversations avec la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et avec le chef de la diplomatie sud-coréenne Kim Sung-hwan, le ministre chinois a appelé au calme et à une reprise rapide du dialogue, afin de faire retomber la tension.

Première publication : 26/11/2010

  • CORÉES

    La péninsule "au bord de la guerre", selon Pyongyang

    En savoir plus

  • CORÉES

    Le ministre sud-coréen de la Défense démissionne

    En savoir plus

  • CORÉES

    Pyongyang - Séoul : retour sur trois années de coexistence douloureuse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)