Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Un ministère et une journée pour lutter contre la solitude

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Tunisie retirée de la liste noire de l'Union européenne sur l'évasion fiscale

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

En direct de Davos - Bertrand Badré : "L'heure est à l'optimisme, c'est là qu'il faut commencer à être prudent"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Nous travaillons pour les GAFA, nous devons donc être rémunérés"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Julien Dray : "Inutile de se déclarer candidat avant le congrès, ce n'est pas un casting"

En savoir plus

FOCUS

Namibie : des communautés massacrées au début du 20e siècle demandent réparation à l’Allemagne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Dilma Rousseff : "Le procès de Lula est truffé d'erreurs"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mélanie Thierry bouleversante dans "La douleur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mike Pence, messianique devant la Knessset"

En savoir plus

Sports

Le PSG se rend à Lyon en position de force

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 26/11/2010

L’OL accueille dimanche le PSG au stade Gerland, en clôture de la 15e journée de Ligue 1. Fort de ses bons résultats, le club parisien s'y présentera en favori.

Dimanche soir, le Paris Saint-Germain affronte l’Olympique Lyonnais, au stade Gerland, en clôture de la 15e journée de Ligue 1. Un duel décisif puisque les deux équipes ne sont séparées au classement que par un point. Et une fois n’est pas coutume, le PSG aborde ce match contre l’OL en position de force.

Oubliée, la crise de novembre

Et pour cause : championnat, Ligue Europa, Coupe de la Ligue, le PSG enchaîne les performances avec réussite l’année même de ses quarante ans. Au diable la traditionnelle crise de novembre, qui voyait, ces dernières années, l’équipe de la capitale souvent flancher au milieu de l’automne. Oubliées les dérives des supporteurs les plus violents du club, après les mesures drastiques des dirigeants parisiens pour les tenir loin du Parc des Princes. Comme un symbole, le "clasico" remporté début novembre face au champion en titre marseillais (2-1), une première depuis 2004, est venu confirmer le bon début de saison du club.

Organisée en marge des quarante ans du club parisien, l’exposition "PSG, 40 ans, 40 photographies" s’est ouverte aujourd’hui dans le salon d’accueil de l’Hôtel de Ville de Paris.
 

(Entrée libre - du 26 novembre au 29 janvier 2011.).
 



Invaincus depuis le 24 octobre en Ligue 1, les Parisiens sont installés sur la troisième marche du podium, à un point du leader lillois. Cette série de résultats combinée à l’efficacité retrouvée de ses attaquants et à un jeu chatoyant ont hissé le club au rang des favoris du championnat. Et ce, sans oublier l’apport capital de Néné, le milieu de terrain brésilien, arrivé à l’intersaison en provenance de Monaco. Décisif à plusieurs reprises (7 buts en 13 matchs de L1), le gaucher éclabousse le football français de son talent.

Franchir un nouveau palier

Face à Lyon, Paris a l’occasion de franchir un nouveau palier en s’imposant face à un autre cador du championnat, qu'il a déjà battu cette année en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue (1-2), fin octobre. "On va essayer de continuer sur notre lancée (…). On y va pour essayer de faire un gros match", confie sur le site du club, Gregory Coupet, le gardien de but du PSG et lyonnais de 1997 à 2008.

De son côté, le club rhodanien aura à cœur de confirmer sa montée en puissance en championnat après un début d’exercice chaotique. S’il n’est que huitième au classement, l’OL n’est qu’à deux points de la première place. Sèchement battus par Schalke 04 en Ligue des Champions mercredi (3-0), les hommes de Claude Puel se sont tout de même qualifiés pour les huitièmes de finale de cette compétition. Dimanche, face à Paris, ils auront l’occasion d’effacer le souvenir de cette déroute européenne.
 

Première publication : 26/11/2010

COMMENTAIRE(S)