Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Amériques

Washington se prépare aux prochaines révélations de WikiLeaks

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/11/2010

Le département d'État américain a multiplié les contacts diplomatiques avec certains de ses alliés qui pourraient être compromis par les révélations prochaines de WikiLeaks. Le site s'apprêterait à publier des câbles diplomatiques.

Le département d’État américain est pris d’agitation, voire de panique depuis que le site WikiLeaks a annoncé, le 22 novembre, la publication prochaine de nouveaux documents confidentiels américains.

WikilLeaks a prévenu que sa prochaine publication ferait sept fois la taille des "Carnets de guerre d'Irak", qui comprenaient déjà 400 000 documents publiés le 22 octobre dernier. "Les prochains mois verront un nouveau monde, où l'histoire mondiale est redéfinie", fanfaronne un autre message de WikiLeaks.

Selon des sources ayant connaissance du contenu des documents à paraître, il s’agirait de milliers de câbles diplomatiques faisant état d'allégations de corruption contre des responsables politiques en Russie, en Afghanistan et dans des pays d'Asie centrale. Des allégations qui n’embarrasseraient donc pas uniquement les États-Unis, mais aussi certains gouvernements étrangers.

Washington prend cette fuite "avec la plus grande gravité"

Le risque semble donc important et Washington s’efforce de prendre les devants. Depuis plusieurs jours, des diplomates américains rencontrent leurs homologues de divers pays alliés dont le Royaume-Uni, Israël et l’Australie.

WikiLeaks, friand des effets d’annonce, ne manque d'ailleurs pas de mentionner sur Twitter chaque rencontre entre les diplomates américains et leurs alliés.

L'ambassade américaine à Tel Aviv a informé le ministère israélien des Affaires étrangères que certains documents pourraient concerner les relations entre les deux États, précise le quotidien Haaretz citant un haut responsable israélien.

"Les Américains nous ont fait savoir qu'ils considéraient cette fuite avec la plus grande gravité (...) Ils ne savent pas ce qu'elle contient exactement mais nous en ont informés pour que nous ne l'apprenions pas par la presse", affirme ce même responsable.

Outre ces prises de contacts, les départements d'État et de la Défense ont mis sur pied des groupes qui seront chargés d'analyser les fuites après leur publication et d’en gérer les répercussions.

Les révélations d’octobre dernier sur l'Irak se concentraient en majorité sur des exactions commises entre différentes factions irakiennes. Elles n’avaient alors mis en cause que les États-Unis et l’Irak.

Washington pourrait être bien plus embarrassé par la divulgation de documents rédigés par ses diplomates, en particulier s'ils mettent en cause des partenaires étrangers des États-Unis.

 

 

 

Première publication : 26/11/2010

  • INTERNET

    WikiLeaks promet de nouvelles révélations fracassantes

    En savoir plus

  • SUÈDE

    La justice suédoise ordonne l'arrestation du fondateur de WikiLeaks pour viol

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Pourquoi les nouvelles révélations de WikiLeaks ne passionnent pas les Américains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)