Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

Moyen-orient

Deux kamikazes se font exploser dans un centre de formation de la police

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 27/11/2010

Les Taliban ont revendiqué un double attentat-suicide perpétré contre un centre de formation de la police afghane situé dans la province de Paktia, dans l'est du pays. Quatre policiers ont été tués, une dizaine d'autre blessés.

Deux kamikazes ont fait exploser leurs bombes samedi dans un centre de formation de la
police afghane à Shara, chef-lieu de la province de Paktia, dans l'est du pays, ont annoncé les autorités afghanes.

Les deux hommes, qui portaient des uniformes de la police, ont également fait une dizaine de blessés, dont le chef de la police locale.

Zabihullah Mujahid, un porte-parole des Taliban, a revendiqué cette attaque. Il a précisé que les deux kamikazes suivaient les cours de ce centre d'entraînement.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des soldats afghans et des membres de l'Isaf, la force internationale sous commandement de l'Otan, ont tué une quinzaine d'insurgés après avoir essuyé des tirs lors d'une patrouille dans le district de Sherzad, province de Nangarhar, près de la frontière pakistanaise.

Les attentats suicide sont, avec les bombes artisanales dissimulées sur les routes, les principaux moyens employés par les rebelles pour attaquer les forces gouvernementales et les plus de 140.000 soldats américains et de l'Otan déployés dans le pays pour soutenir le gouvernement de Kaboul.

Les rebelles visant notamment la police et l'armée afghane, censées assurer elles-mêmes la sécurité de la totalité du pays d'ici à la fin 2014 et permettre ainsi un retrait progressif des troupes occidentales.

Le 30 décembre, sept agents de la CIA avaient péri dans un attentat suicide dans une base militaire à Khost, l'une des pires attaques infligées aux Américains depuis leur arrivée à la tête de la coalition militaire internationale qui a chassé les talibans du pouvoir à la fin 2001.

Première publication : 27/11/2010

  • AFGHANISTAN

    Un faux Taliban leurre les services secrets britanniques

    En savoir plus

  • ARMÉE FRANÇAISE

    "Près de 20 % de nos soldats souffrent de troubles psychologiques"

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les Taliban attaquent une base aérienne de l'Otan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)