Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Moyen-orient

Les responsables de l'attaque contre l'église syriaque de Bagdad ont été arrêtés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2010

Douze membres présumés de l'État islamique d'Irak, un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, ont été arrêtés à Bagdad. Ils sont suspectés d'être les auteurs de l'attaque d'une église syriaque de la capitale qui a fait 46 morts, le 31 octobre.

AFP - Les forces de sécurité ont arrêté les responsables de l'attaque menée contre la cathédrale syriaque catholique de Bagdad et revendiquée par Al-Qaïda, dans laquelle 44 fidèles et deux prêtres avaient péri, a annoncé samedi un responsable du ministère de l'Intérieur.

"La police a arrêté à Bagdad 12 membres du groupe responsable de l'attaque contre l'église", a déclaré ce responsable à l'AFP. Il n'a pas donné la date de ces arrestations, qui ont eu lieu dans les secteurs de Mansour (ouest) et de la rue de Palestine (est).

Mais il a affirmé que figurait parmi eux le nouveau dirigeant pour Bagdad de l'Etat islamique en Irak, branche irakienne d'Al-Qaïda, un certain Houthaifa al-Bataoui.

Ce dernier serait le remplaçant de Manaf Abdel Rahim al-Ghawi, dont l'arrestation en mars avait permis, selon les autorités irakiennes, de lancer l'opération lors de laquelle le chef politique d'Al-Qaïda en Irak, et son chef militaire, avaient été tués en avril.

Un autre dirigeant de l'Etat islamique d'Irak, Ammar al-Najadi, a été abattu lors de l'arrestation des 12 membres du groupe, a indiqué le responsable.

Les autorités ont saisi à cette occasion six tonnes d'explosifs et de gaz toxique, a-t-il ajouté, soulignant que ces arrestations avaient permis d'empêcher de nombreux attentats, dont certains visaient la "Zone verte", secteur ultrafortifié qui abrite de nombreux ministères et ambassades dans le centre de Bagdad.

Malgré les coups régulièrement portés à la tête de la nébuleuse islamiste, Al-Qaïda a prouvé ces dernières semaines qu'elle demeurait en mesure de frapper fort.

L'Etat islamique en Irak a revendiqué l'attaque menée le 31 octobre, à la veille de la Toussaint, en pleine messe, contre la cathédrale Notre-Dame du Perpétuel secours, dans le centre de Bagdad, où de nombreux fidèles avaient été retenus en otages.

Au total, 44 fidèles, deux prêtres, sept membres des forces de sécurité et les membres du commando avaient péri dans cette attaque, l'une des plus sanglantes contre les chrétiens d'Irak, qui a poussé un peu plus de membres de cette communauté à quitter le pays.

La branche irakienne d'Al-Qaïda avait annoncé le 3 novembre que d'autres attaques viseraient les chrétiens, après l'expiration de son ultimatum à l'église copte d'Egypte pour libérer deux chrétiennes présentées comme "emprisonnées dans des monastères" pour s'être converties à l'islam.

Et dix jours seulement après le carnage dans l'église, des maisons appartenant à des chrétiens dans plusieurs quartiers de Bagdad avaient été la cible de nouveaux attentats et tirs de mortiers qui avaient fait au moins six morts.

La communauté chrétienne de la capitale, qui comptait 450.000 fidèles en 2003 n'en dénombre plus que 150.000, en raison d'un exode massif vers les pays voisins, l'Europe, l'Amérique du nord et l'Australie.

Première publication : 27/11/2010

  • FRANCE

    Paris accueille des chrétiens victimes de l'attentat contre une église de Bagdad

    En savoir plus

  • TERRORISME

    "La valise ou le cercueil", l'impossible choix des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Al-Qaïda revendique l'attaque contre des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)