Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

Moyen-orient

Les responsables de l'attaque contre l'église syriaque de Bagdad ont été arrêtés

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2010

Douze membres présumés de l'État islamique d'Irak, un groupe terroriste affilié à Al-Qaïda, ont été arrêtés à Bagdad. Ils sont suspectés d'être les auteurs de l'attaque d'une église syriaque de la capitale qui a fait 46 morts, le 31 octobre.

AFP - Les forces de sécurité ont arrêté les responsables de l'attaque menée contre la cathédrale syriaque catholique de Bagdad et revendiquée par Al-Qaïda, dans laquelle 44 fidèles et deux prêtres avaient péri, a annoncé samedi un responsable du ministère de l'Intérieur.

"La police a arrêté à Bagdad 12 membres du groupe responsable de l'attaque contre l'église", a déclaré ce responsable à l'AFP. Il n'a pas donné la date de ces arrestations, qui ont eu lieu dans les secteurs de Mansour (ouest) et de la rue de Palestine (est).

Mais il a affirmé que figurait parmi eux le nouveau dirigeant pour Bagdad de l'Etat islamique en Irak, branche irakienne d'Al-Qaïda, un certain Houthaifa al-Bataoui.

Ce dernier serait le remplaçant de Manaf Abdel Rahim al-Ghawi, dont l'arrestation en mars avait permis, selon les autorités irakiennes, de lancer l'opération lors de laquelle le chef politique d'Al-Qaïda en Irak, et son chef militaire, avaient été tués en avril.

Un autre dirigeant de l'Etat islamique d'Irak, Ammar al-Najadi, a été abattu lors de l'arrestation des 12 membres du groupe, a indiqué le responsable.

Les autorités ont saisi à cette occasion six tonnes d'explosifs et de gaz toxique, a-t-il ajouté, soulignant que ces arrestations avaient permis d'empêcher de nombreux attentats, dont certains visaient la "Zone verte", secteur ultrafortifié qui abrite de nombreux ministères et ambassades dans le centre de Bagdad.

Malgré les coups régulièrement portés à la tête de la nébuleuse islamiste, Al-Qaïda a prouvé ces dernières semaines qu'elle demeurait en mesure de frapper fort.

L'Etat islamique en Irak a revendiqué l'attaque menée le 31 octobre, à la veille de la Toussaint, en pleine messe, contre la cathédrale Notre-Dame du Perpétuel secours, dans le centre de Bagdad, où de nombreux fidèles avaient été retenus en otages.

Au total, 44 fidèles, deux prêtres, sept membres des forces de sécurité et les membres du commando avaient péri dans cette attaque, l'une des plus sanglantes contre les chrétiens d'Irak, qui a poussé un peu plus de membres de cette communauté à quitter le pays.

La branche irakienne d'Al-Qaïda avait annoncé le 3 novembre que d'autres attaques viseraient les chrétiens, après l'expiration de son ultimatum à l'église copte d'Egypte pour libérer deux chrétiennes présentées comme "emprisonnées dans des monastères" pour s'être converties à l'islam.

Et dix jours seulement après le carnage dans l'église, des maisons appartenant à des chrétiens dans plusieurs quartiers de Bagdad avaient été la cible de nouveaux attentats et tirs de mortiers qui avaient fait au moins six morts.

La communauté chrétienne de la capitale, qui comptait 450.000 fidèles en 2003 n'en dénombre plus que 150.000, en raison d'un exode massif vers les pays voisins, l'Europe, l'Amérique du nord et l'Australie.

Première publication : 27/11/2010

  • FRANCE

    Paris accueille des chrétiens victimes de l'attentat contre une église de Bagdad

    En savoir plus

  • TERRORISME

    "La valise ou le cercueil", l'impossible choix des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Al-Qaïda revendique l'attaque contre des chrétiens d'Irak

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)