Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Sommet européen : les Vingt-Sept préparent l'après-Brexit (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Erdogan et l'effet boomerang"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les électeurs britanniques ne sont pas tous des vieux cons racistes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul : le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Mali, 2 500 hommes vont renforcer le contingent de la mission de l'ONU

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

Sports

Roger Federer rejoint Rafael Nadal en finale du Masters de Londres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2010

Le Suisse Roger Federer, qui a battu en demi-finale le Serbe Novak Djokovic, retrouvera l'Espagnol Rafael Nadal en finale du Masters de Londres, dimanche.

AFP - La finale du Masters opposera Rafael Nadal à Roger Federer, dimanche à Londres.

Le Suisse s'est qualifié en battant le Serbe Novak Djokovic en deux sets 6-1, 6-4. Auparavant, l'Espagnol avait triomphé du Britannique Andy Murray dans un match à suspense en trois sets 7-6 (7/5), 3-6, 7-6 (8/6).

Il s'agira du 22e affrontement entre les N.1 et N.2 mondiaux, mais de leur premier en finale du Masters, où ils s'étaient déjà rencontrés deux fois, en demi-finale, à l'avantage de Federer en 2006 et 2007.

Le Majorquin mène 14 à 7 dans ses face-à-face avec le Suisse, qu'il n'a toutefois jamais dominé en salle.

Nadal est en quête du trophée le plus prestigieux qui manque à son palmarès, alors que Federer tente d'égaler le record de Pete Sampras avec un cinquième Masters.

Federer a pris à la gorge Djokovic qui, un peu éteint en début de match, s'est retrouvé mené 3 à 0 après seulement quelques minutes de jeu par un adversaire très performant en coup droit (15 gagnants), comme depuis le début du tournoi.

Le Serbe a réagi en faisant le break d'entrée dans la seconde manche pour mener à son tour 3-0. Mais le sursaut a été de courte durée, le champion helvétique parvenant à recoller puis à conclure en 1h 19 min.

Première publication : 27/11/2010

  • TENNIS

    Le gratin du tennis mondial presse l'ATP d'alléger le calendrier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)