Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bioéthique : coup d'envoi de 6 mois de débats

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal-Casamance, toutes les autorisations de coupe de bois suspendues

En savoir plus

POLITIQUE

Notre-Dame-des-Landes : une décision moins risquée pour l’exécutif ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : sur le tapis rouge du dernier film de Spielberg, "Pentagon Papers"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Aux États-Unis, l'ardoise fiscale s’alourdit pour Apple

En savoir plus

FOCUS

Moyen-Orient : enquête sur le phénomène galopant des tempêtes de sable

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement abandonne

En savoir plus

Sports

Roger Federer rejoint Rafael Nadal en finale du Masters de Londres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2010

Le Suisse Roger Federer, qui a battu en demi-finale le Serbe Novak Djokovic, retrouvera l'Espagnol Rafael Nadal en finale du Masters de Londres, dimanche.

AFP - La finale du Masters opposera Rafael Nadal à Roger Federer, dimanche à Londres.

Le Suisse s'est qualifié en battant le Serbe Novak Djokovic en deux sets 6-1, 6-4. Auparavant, l'Espagnol avait triomphé du Britannique Andy Murray dans un match à suspense en trois sets 7-6 (7/5), 3-6, 7-6 (8/6).

Il s'agira du 22e affrontement entre les N.1 et N.2 mondiaux, mais de leur premier en finale du Masters, où ils s'étaient déjà rencontrés deux fois, en demi-finale, à l'avantage de Federer en 2006 et 2007.

Le Majorquin mène 14 à 7 dans ses face-à-face avec le Suisse, qu'il n'a toutefois jamais dominé en salle.

Nadal est en quête du trophée le plus prestigieux qui manque à son palmarès, alors que Federer tente d'égaler le record de Pete Sampras avec un cinquième Masters.

Federer a pris à la gorge Djokovic qui, un peu éteint en début de match, s'est retrouvé mené 3 à 0 après seulement quelques minutes de jeu par un adversaire très performant en coup droit (15 gagnants), comme depuis le début du tournoi.

Le Serbe a réagi en faisant le break d'entrée dans la seconde manche pour mener à son tour 3-0. Mais le sursaut a été de courte durée, le champion helvétique parvenant à recoller puis à conclure en 1h 19 min.

Première publication : 27/11/2010

  • TENNIS

    Le gratin du tennis mondial presse l'ATP d'alléger le calendrier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)