Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

Sports

Roger Federer rejoint Rafael Nadal en finale du Masters de Londres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2010

Le Suisse Roger Federer, qui a battu en demi-finale le Serbe Novak Djokovic, retrouvera l'Espagnol Rafael Nadal en finale du Masters de Londres, dimanche.

AFP - La finale du Masters opposera Rafael Nadal à Roger Federer, dimanche à Londres.

Le Suisse s'est qualifié en battant le Serbe Novak Djokovic en deux sets 6-1, 6-4. Auparavant, l'Espagnol avait triomphé du Britannique Andy Murray dans un match à suspense en trois sets 7-6 (7/5), 3-6, 7-6 (8/6).

Il s'agira du 22e affrontement entre les N.1 et N.2 mondiaux, mais de leur premier en finale du Masters, où ils s'étaient déjà rencontrés deux fois, en demi-finale, à l'avantage de Federer en 2006 et 2007.

Le Majorquin mène 14 à 7 dans ses face-à-face avec le Suisse, qu'il n'a toutefois jamais dominé en salle.

Nadal est en quête du trophée le plus prestigieux qui manque à son palmarès, alors que Federer tente d'égaler le record de Pete Sampras avec un cinquième Masters.

Federer a pris à la gorge Djokovic qui, un peu éteint en début de match, s'est retrouvé mené 3 à 0 après seulement quelques minutes de jeu par un adversaire très performant en coup droit (15 gagnants), comme depuis le début du tournoi.

Le Serbe a réagi en faisant le break d'entrée dans la seconde manche pour mener à son tour 3-0. Mais le sursaut a été de courte durée, le champion helvétique parvenant à recoller puis à conclure en 1h 19 min.

Première publication : 27/11/2010

  • TENNIS

    Le gratin du tennis mondial presse l'ATP d'alléger le calendrier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)