Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tweets, retweets et détweets

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : un deuil national de trois jours et de nombreuses questions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le combat des esclaves sexuelles sud-coréennes continue"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : vers une guerre commerciale avec la Chine ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Inde, 70 ans et toujours jeune"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : au moins 18 morts dans l’attentat de Ouagadougou

En savoir plus

Sports

Roger Federer rejoint Rafael Nadal en finale du Masters de Londres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2010

Le Suisse Roger Federer, qui a battu en demi-finale le Serbe Novak Djokovic, retrouvera l'Espagnol Rafael Nadal en finale du Masters de Londres, dimanche.

AFP - La finale du Masters opposera Rafael Nadal à Roger Federer, dimanche à Londres.

Le Suisse s'est qualifié en battant le Serbe Novak Djokovic en deux sets 6-1, 6-4. Auparavant, l'Espagnol avait triomphé du Britannique Andy Murray dans un match à suspense en trois sets 7-6 (7/5), 3-6, 7-6 (8/6).

Il s'agira du 22e affrontement entre les N.1 et N.2 mondiaux, mais de leur premier en finale du Masters, où ils s'étaient déjà rencontrés deux fois, en demi-finale, à l'avantage de Federer en 2006 et 2007.

Le Majorquin mène 14 à 7 dans ses face-à-face avec le Suisse, qu'il n'a toutefois jamais dominé en salle.

Nadal est en quête du trophée le plus prestigieux qui manque à son palmarès, alors que Federer tente d'égaler le record de Pete Sampras avec un cinquième Masters.

Federer a pris à la gorge Djokovic qui, un peu éteint en début de match, s'est retrouvé mené 3 à 0 après seulement quelques minutes de jeu par un adversaire très performant en coup droit (15 gagnants), comme depuis le début du tournoi.

Le Serbe a réagi en faisant le break d'entrée dans la seconde manche pour mener à son tour 3-0. Mais le sursaut a été de courte durée, le champion helvétique parvenant à recoller puis à conclure en 1h 19 min.

Première publication : 27/11/2010

  • TENNIS

    Le gratin du tennis mondial presse l'ATP d'alléger le calendrier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)