Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Tentative d'attentat déjouée lors de l'inauguration du sapin de Noël de Portland

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/11/2010

La police américaine a arrêté un jeune Américain d'origine somalienne qui s'apprêtait à faire exploser une voiture piégée, vendredi soir, lors de la cérémonie d'inauguration d'un arbre de Noël à Portland, dans l'Orégon.

AFP - Les Américains ont déjoué une tentative d'attentat à la voiture piégée contre une fête de Noël vendredi soir à Portland, dans l'Orégon (nord-ouest des Etats-Unis), après une minutieuse opération d'infiltration du FBI qui a fait plonger un jeune homme d'origine somalienne.

Mohamed Osman Mohamud, 19 ans, naturalisé américain, a été arrêté par le FBI et la police de Portland vendredi vers 17H40 (00H40 GMT samedi) alors qu'il venait de tenter de faire sauter une camionnette garée près de la cérémonie en pensant qu'elle contenait des explosifs, selon la plainte déposée contre lui.

En fait, le public n'a jamais été en danger, l'engin était une fausse bombe fournie par le FBI et n'était pas en mesure d'exploser, selon des responsables.

Mohamed Osman Mohamud faisait en effet l'objet d'une surveillance.

Selon la déclaration écrite sur laquelle repose la plainte, il échangeait en août 2009 des e-mails avec un contact à l'étranger, soupçonné d'être impliqué dans des activités terroristes.

Ce contact a été localisé au Pakistan dans la province du nord-ouest, une zone tribale frontalière de l'Afghanistan, ruinée et isolée par les récentes inondations et dont l'armée pakistanaise tente de reprendre le contrôle depuis 2009.

Considéré par les Etats-Unis comme le fief mondial d'Al-Qaïda, la province du nord-ouest abrite les talibans pakistanais (TTP), vus comme les principaux auteurs des attentats qui ensanglantent le Pakistan depuis trois ans.

En décembre 2009, Mohamud envisageait de se rendre dans ce pays pour s'engager dans le jihad et, dans les mois qui ont suivi, le jeune homme a fait plusieurs tentatives infructueuses pour contacter son partenaire, selon le document.

En juin 2010, il a été contacté par e-mail par des agents du FBI se faisant passer pour des complices de son contact au Pakistan. Mohamud et un agent du FBI se sont rencontrés à Portland en juillet: il lui a raconté qu'il avait écrit pour la revue en ligne Jihad Recollections prônant la violence contre les non-musulmans.

Mohamud a confié aux agents du FBI qu'il rêvait depuis l'âge de 15 ans de participer au jihad contre les infidèles et avait identifié un objectif possible: la fête de l'arbre de Noël de Portland.

Les agents du FBI l'ont mis en garde plusieurs fois contre son projet, soulignant notamment que de nombreux enfants participeraient à la cérémonie.

Mais celui-ci a répondu qu'il voulait frapper "une foule importante qu'il attaquerait dans la vie quotidienne au moment où les familles sont en congé", selon le document.

Dans les mois suivants, Mohamud a choisi un emplacement pour la bombe et posté ses composants aux agents du FBI dont il pensait qu'il assembleraient l'engin.

Il leur a aussi transmis des photos d'identité pour un passeport, qui devait lui permettre de s'enfuir des Etats-Unis après l'attentat.

Début novembre, Mohamud et des agents du FBI se sont rendus dans un lieu reculé de l'Oregon où ils ont fait sauter une bombe cachée dans un sac à dos, le jeune homme croyant participer à une répétition de l'attentat.

"Peu importe qui y sera, je veux qu'il y ait des morts ou des blessés", a-t-il alors déclaré. Il a également enregistré une vidéo lisant un texte écrit justifiant son attentat.

L'engin explosif qu'il pensait déclencher était en réalité inoffensif mais "la menace était tout à fait réelle. Notre enquête montre que Mohamud avait vraiment l'intention de commettre un attentat à très grande échelle", a affirmé Arthur Balizan, un agent spécial du FBI dans l'Oregon. "En même temps, je voudrais rassurer la population: nous avons veillé à chaque moment à ce qu'il ne puisse en aucun cas commettre l'attentat", a-t-il ajouté.

Première publication : 27/11/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Arrestation de trois complices présumés de l'attentat manqué de Times Square

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attentat manqué de New York : le FBI procède à des perquisitions

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'auteur présumé de l'attentat raté du 25 décembre coopère avec le FBI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)