Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

Échange de tirs à proximité du bastion des narcotrafiquants

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/11/2010

Des coups de feu ont retenti à Complexo do Alemao, un ensemble de favelas au nord du pays, où se sont retranchés quelque 500 narcotrafiquants. Ces tirs interviennent alors que l'arméee et la police s'apprêtent à donner l'assaut dans le quartier.

AFP - Un intense échange de tirs a eu lieu dimanche matin dans les environs du Complexo do Alemao, un groupe de favelas du nord de Rio, où plusieurs centaines de narcotrafiquants étaient retranchés, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les tirs étaient très nourris, venant d'une favela, en direction d'une des entrées du Complexo, avant 07H00 (09H00 GMT).

Quelque 2.600 parachutistes, fusiliers marins, membres des forces d'élite de la police et policiers militaires s'apprêtaient dimanche matin à donner l'assaut à cet ensemble de favelas où 600 trafiquants de drogue se sont retranchés.

Les autorités avaient donné samedi un ultimatum de quelques heures aux trafiquants pour qu'ils se rendent mais seul un d'entre eux a déposé les armes.

Cette opération de grande envergure a été montée pour mettre fin à une vague d'attaques et d'incendies de véhicules lancées par les narcos il y a une semaine.

Au moins 35 personnes ont été tuées depuis le début de ces violences.

Première publication : 28/11/2010

  • BRÉSIL

    Les opérations contre les narcotrafiquants se poursuivent à Rio

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    La police a repris aux narcotrafiquants une favela de Rio de Janeiro

    En savoir plus

  • BRéSIL

    La police a déployé des blindés à l'entrée d'une favela de Rio de Janeiro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)