Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Sports

Barça – Real Madrid, bien plus qu'un clasico

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/11/2010

Le clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid, ce lundi soir, s'annonce explosif. Retour sur une rivalité qui dépasse le sport.

Commentez en direct et avec nous ce 209e clasico à partir de 20h45 (GMT+1).

Les deux premières équipes de la Liga espagnole, treize champions du monde sur la pelouse et un duel entre les deux derniers Ballons d'Or : l'Argentin Lionel Messi et le Portugais Cristiano Ronaldo. Le 209e clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid, ce lundi soir en Catalogne, s’annonce explosif. Il pourrait être suivi par pas moins d’un milliard de téléspectateurs dans le monde.

Rigueur défensive contre mouvement perpétuel

Les Blaugrana, actuellement deuxièmes au classement, à un point du leader et ennemi madrilène, ont l’occasion de mettre un terme à l’invincibilité du Real (12 matchs sans défaite). Le jeu redoutable des Barcelonais, basé sur la vitesse, le mouvement et le redoublement de passe est toujours aussi fatal à ses adversaires. L’entraîneur Josep Guardiola peut également compter sur les exploits répétés de l’époustouflant Lionel Messi (13 buts en 10 matchs).

De leur côté, les Merengue veulent briser la série noire de quatre défaites consécutives contre le Barça, dont celle concédée sur son propre terrain lors de la saison 2008-2009, sur le score humiliant de 6-2. Mais quelque chose a changé cette année du côté de la capitale espagnole. Depuis l’arrivée de l’entraîneur portugais Jose Mourinho à la tête de la "maison blanche", le Real est plus conquérant en attaque, plus rigoureux en défense, une véritable machine à gagner. D’autant plus que le Lusitanien a éliminé deux fois le Barça en Ligue des champions, avec Chelsea (8e de finale 2004-2005) et avec l'Inter Milan (demi-finale 2009-2010).

Identité catalane

Mais les enjeux de cette partie hors norme dépassent le domaine sportif tant la rivalité entre les deux villes se situe à  tous les niveaux, notamment politique. La devise du club Blaugrana est : "Mes que un club" – "plus qu'un club". Tout un programme pour l’équipe emblématique d'une région d'Espagne à l'identité propre. "Le FC Barcelone ne s’est jamais considéré comme un club espagnol. Depuis le début, les tribunes du stade ont accueilli plus de senyeras (emblème de la Catalogne) que de drapeaux espagnols. La Catalogne, Barcelone et, par extension, son club de football phare se sont toujours posés en victimes du pouvoir central, incarné en termes footballistiques par le Real Madrid", soulignait Javier Prieto Santos, journaliste au mensuel "So Foot" en janvier dernier.

Le contexte de cette édition du clasico a de quoi renforcer cette rivalité. En effet, il intervient au lendemain des élections régionales qui ont vu les socialistes perdre le pouvoir en Catalogne au profit de la coalition nationaliste de centre-droit Convergencia i Unio (CiU). Prévu dimanche, le match avait été justement décalé en raison de cette échéance électorale, pour des raisons de sécurité.
 

Première publication : 29/11/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)