Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Economie

Ce que les cinq médias choisis par WikiLeaks retiennent des documents

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/11/2010

WikiLeaks a adressé, en avant première, un peu plus de 250 000 mémos diplomatiques classés à cinq quotidiens. Chacun de ces médias a choisi de mettre l’accent sur des sujets différents. Point commun de leur sélection, l’Iran.

Comment faire le tri quand on reçoit plus de 250 000 documents diplomatiques et, le cas échéant, que doit-on mettre en avant ? C’est le défi qu’ont dû relever les cinq journaux choisis par Wikileaks pour diffuser ces télégrammes. Depuis plusieurs semaines, Le Monde (France), El Pais (Espagne), le New York Times (Etats-Unis), le Spiegel (Allemagne) et le Guardian (Royaume-Uni) épluchent cette masse inédite d’informations. Leurs premières publications diffusées dimanche révèlent des priorités différentes selon les médias même si certaines informations ont été retenues par tous.

Sans exception, les cinq journaux se sont penchés sur le cas de l’Iran et de ses relations diplomatiques. Ainsi, le quotidien français Le Monde a choisi de publier une série de documents montrant la pression exercée par Israël sur l’administration américaine afin que cette dernière adopte une politique plus ferme envers le régime iranien. Le quotidien français cite un document de 2007 où le chef du Mossad tente de convaincre le sous-secrétaire d'Etat américain Nicholas Burns de l’efficacité de sanctions pour faire pression sur l’Iran.

Le New York Times met quant à lui en exergue l’un des documents qui affirme que Téhéran aurait reçu de la Corée du Nord 119 missiles capables d’atteindre la plupart des capitales occidentales. Le Guardian souligne, de son côté, que les pays arabes alliés aux Etats-Unis, comme l’Arabie saoudite, ont demandé à plusieurs reprises à Washington d’attaquer l’Iran.

Le Spiegel allemand relate également cette coalition entre des pays arabes et les Etats-Unis. Il cite notamment le général David Petraus, actuellement chef des forces coalisées en Afghanistan, jugeant que le gouvernement iranien "est le meilleur instrument de recrutement des Etats-Unis" auprès des populations des pays arabes. El Pais a choisi, enfin, de souligner que les Iraniens auraient utilisés les opérations du Croissant rouge (équivalent musulman de la Croix rouge) pour envoyer des agents secrets en Libye et en Irak.

Des diplomates américains présentés comme de véritables espions

Les cinq journaux s’amusent également des portraits peu flatteurs que les diplomates américains dressent des principaux dirigeants du monde. Le Président français Nicolas Sarkozy est décrit comme "susceptible et autoritaire", tandis que son homologue italien Silvio Berlusconi est jugé "inefficace et incapable". Tous révèlent que le leader libyen Mouammar Khadafi est un hypocondriaque qui ne sait voyager sans une infirmière ukrainienne "à la poitrine imposante".

Pourtant, toutes les informations n’ont pas été traitées de la même façon. Le Monde  s’intéresse particulièrement à la manière dont Washington utilise son personnel diplomatique à des fins de renseignement. Les mémos consultés par Le Monde montrent ainsi une certaine fascination de Washington pour les données biométriques telles que "les empreintes digitales, photographies faciales, ADN et scanners de l'iris".

Cette forme d’espionnage "diplomatique" intéresse aussi le New York Times, qui ne manque pas de se pencher sur le cas de la Chine. Le quotidien présente un document diplomatique suggérant que l’attaque informatique dont a été victime Google en janvier dernier aurait bien été orchestrée par le bureau politique du Parti communiste chinois.

Des approches en partie dictées par des problématiques nationales

Le Guardian adopte une approche beaucoup plus "britanno-centrée", racontant comment un diplomate britannique avait expliqué à ses homologues américains la meilleure manière de discuter avec les Iraniens. Une savoureuse recette de conseils pour ne pas froisser les susceptibilités des envoyés de Téhéran, comme par exemple être "le plus clair possible et ne pas faire dans la subtilité" et surtout ne "jamais perdre son sang-froid car Téhéran s’y attend".

La Turquie intéresse, de son côté, beaucoup le Spiegel. Le journal allemand relève qu’un grand nombre de mémos envoyés d’Ankara par les diplomates américains s’inquiètent des tendances "islamistes" du Premier ministre turque Recep Tayyip Erdogan, qualifié dans ces télégrammes "d’ignorant". Selon le Spiegel, les Etats-Unis s’inquiètent tout particulièrement de l’influence du ministre des Affaires étrangères turc sur le Premier ministre.

Quoi qu'il en soit, tous ces journaux promettent continuer dans l'exploration de ces documents et de publier, dans les jours à venir, de nouvelles révélations issues de ces mémos réunis par WikiLeaks.

Première publication : 29/11/2010

  • INTERNET

    Ce qu’il faut savoir sur le "cablegate" provoqué par WikiLeaks

    En savoir plus

  • INTERNET

    WikiLeaks révèle les dessous de la diplomatie américaine

    En savoir plus

  • INTERNET

    WikiLeaks promet de nouvelles révélations fracassantes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)