Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

Economie

François Baroin se veut rassurant sur la solvabilité de la France

Vidéo par Marion GAUDIN

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/11/2010

Actuellement au maximum, la note de solvabilité de la France n'a "aucun risque" d'être rétrogradée, a déclaré mardi le porte-parole du gouvernement, François Baroin. Cette note indique pour un pays sa facilité à emprunter sur les marchés.

AFP - Le porte-parole du gouvernement, François Baroin, a affirmé mardi qu'il n'y avait "aucun risque" que la note de solvabilité de la France, actuellement à son maximum de AAA, soit dégradée, alors que les marchés s'inquiètent du niveau d'endettement du pays.

"Il n'y a aucune inquiétude, il n'y a aucun risque, nous sommes une valeur refuge avec l'Allemagne, il suffit de voir, l'évolution des spreads (l'écart entre les rendements des emprunts du Trésor français et allemands)", a déclaré M. Baroin en rendant compte des travaux du Conseil des ministres.

"Nous avons des fondamentaux qui sont solides, nous avons une économie diversifiée, ce n'est pas le cas dans tous les pays. Nous avons une main d'oeuvre qualifiée, nous avons un système bancaire qui est parmi les plus solides au monde (...) et nous avons un taux d'épargne privé très élevé, parmi les plus élevés à 17%", a-t-il poursuivi.

"Nous avons aussi une détermination sans faille à tenir nos objectifs (de réduction des déficits) qui sont intangibles", a ajouté le ministre du Budget.

"Nous avons engagé des réformes structurelles, la réforme des retraites, nous allons les poursuivre. Donc, il n'y aucune interrogation, aucune inquiétude", a conclu François Baroin.

Les agences de notation décernent des notes aux différents pays en fonction de leur appréciation de la solidité de leurs fondamentaux économiques. De cette note dépend les taux auxquels les pays pourront emprunter sur le marché.

Avec un triple A, la France peut emprunter à des taux intéressants sur le marché pour financer sa dette.

Première publication : 30/11/2010

  • CRISE FINANCIÈRE

    Agences de notation, mode d'emploi

    En savoir plus

  • FINANCE MONDIALE

    Jean-Claude Trichet s'en prend vertement aux agences de notation

    En savoir plus

  • CRISE FINANCIÈRE

    Michel Barnier prône la création d'une agence de notation européenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)