Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

Pagaille à la Commission électorale, annonce des résultats retardée

Vidéo par David THOMSON

Texte par Guillaume GUGUEN

Dernière modification : 03/12/2010

Devant les médias, les représentants du camp présidentiel au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) ont interrompu, hier soir, l’annonce des résultats du second tour de la présidentielle qui s’est tenu dimanche.

Confusion au siège de la Commission électorale indépendante ivoirienne (CEI), à Abidjan. Mardi soir, deux représentants du chef de l’État au sein de l’organisation ont empêché la proclamation des résultats provisoires du second tour de la présidentielle, qui opposait dimanche le président sortant Laurent Gbagbo à l'ex-Premier ministre Alassane Dramane Ouattara (ADO).

Devant de nombreux journalistes, l’un des deux hommes a arraché des mains du porte-parole de la CEI, Bamba Yacouba, les feuilles sur lesquelles étaient inscrites les premières tendances du scrutin. "C’est un hold-up électoral ! Ces résultats n’ont pas été validés par la commission centrale !", ont lancé les protestataires à l’adresse de la presse, priée de plier bagages. Peu de temps après les troubles, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Côte d’Ivoire, Young-jin Choi, s’est rendu à la CEI afin, a-t-il alors affirmé, de s’informer des tenants et aboutissants de l’incident.

Initialement prévue dans la matinée de mardi, l’annonce des chiffres provisoires a finalement été repoussée à ce mercredi matin. Plus de 48 heures après la fermeture des bureaux de vote, les Ivoiriens ne disposent que des chiffres issus des votes de la diaspora et du taux de participation des autochtones, estimé à 70 % environ. 

En attendant, les camps des deux finalistes s’accusent mutuellement d’avoir empêché le bon déroulement du scrutin dans plusieurs zones du pays. Depuis lundi, La Majorité présidentielle (LMP), sous les couleurs desquelles concourent Laurent Gbagbo, demande l’invalidation du vote dans trois régions du Nord, où Alassane Dramane Ouattara avait enregistré ses meilleurs résultats lors du premier tour.

Mardi après-midi, le camp Gbagbo a organisé une conférence de presse au cours de laquelle des observateurs déployés à Bouaké et Korhogo ont témoigné des attaques perpétrées à leur encontre par des éléments de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN). Des accusations qualifiées d’"intoxications" par le porte-parole des anciens insurgés.

Le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition qui soutient Alassane Ouattara, a quant à elle dénoncé la logique de "confiscation du pouvoir" dont fait preuve le président sortant, tout en fustigeant les intimidations et les pressions exercées sur des électeurs dans le sud-ouest et dans le centre-ouest du pays.

Sans nier la réalité de certains incidents, la mission d’observation de l’Union européenne (UE) affirme que dans 96 % des bureaux de vote auquel elle a eu accès, le scrutin s’est déroulé dans des conditions acceptables. La veille, Young-jin Choi avait affirmé que le second tour s’était tenu dans un "climat globalement démocratique".

La CEI doit diffuser ses résultats au plus tard mercredi soir. Résultats qui seront ensuite soumis à l’avis du Conseil constitutionnel.

Première publication : 01/12/2010

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Journée d'élection tendue en Côte d'Ivoire

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    La Côte d’Ivoire retient son souffle avant le second tour

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE

    Gbagbo et Ouattara s’engagent à respecter le verdict des urnes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)