Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 06/12/2010

Irak, le massacre de la Toussaint

Le 31 octobre dernier, une église syriaque catholique de Bagdad était attaquée et plus de 50 personnes tuées. Les rescapés et leurs familles trouvaient refuge en France une semaine plus tard. Reportages croisés, en France et en Irak.

Regarder la seconde partie du reporter "Polémique : la France ouvre ses portes aux chrétiens d’Irak"

Le 31 octobre, les fidèles de la cathédrale Notre Dame du Perpétuel Secours, à Bagdad, sont en train d’écouter la messe en araméen. Ce sont des syriaques catholiques, une minorité parmi la minorité des chrétiens d’Orient.

Soudain, des hommes bardés de ceintures d’explosifs entrent, hurlent, tirent et commencent le massacre. Les deux prêtres sont tués en premier. Puis des femmes, des enfants, des hommes.

Un drame symbolique

Ce n’est pas la première fois que les chrétiens d’Irak sont ciblés par Al-Qaïda. Mais c’est un drame très symbolique. Au moment où certains d’entre eux commençaient à revenir à Bagdad, croyant à une accalmie de la violence, et au moment où, péniblement, les autorités irakiennes parviennent à se mettre d’accord, après 8 mois de négociations, sur un gouvernement, c’est un très mauvais signe.

Pendant que 36 blessés et leurs accompagnateurs étaient évacués en France, la panique gagne les communautés chrétiennes de Bagdad.

France 24 vous propose un numéro exceptionnel de Reporter : une enquête à Bagdad et en France. Deux reportages signés Lucas Menget, Alexandra Renard, Karim Hakiki et Aziza Nait Sibaha.


 

 

Par Alexandra RENARD , Lucas MENGET

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

17/06/2016 États-Unis

États-Unis : quand les États du Sud partent en croisade contre Washington

Pour préserver une liberté religieuse qu’ils considèrent menacée, certains États du sud des États-Unis ont adopté un nouvel arsenal législatif. À l'instar du Mississipi, qui...

En savoir plus

09/06/2016 Iran

Vidéo : chroniques iraniennes, un an après l'accord sur le nucléaire

Juillet 2015. L'accord sur le nucléaire iranien a ouvert un nouveau chapitre dans l'histoire des relations entre Téhéran et le reste du monde, notamment avec l'Occident. Une ...

En savoir plus

03/06/2016 Cinéma africain

Nollywood, l'eldorado du cinéma au Nigeria

Le Nigeria peut se targuer de détenir la deuxième industrie cinématographique au monde. Son influence culturelle s'est largement étendue en dehors des frontières de l'Afrique....

En savoir plus

26/05/2016 Ukraine

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

Depuis deux ans, l’Ukraine est divisée. Malgré l'instauration de plusieurs trêves, les affrontements se poursuivent dans les régions séparatistes de l'Est entre rebelles...

En savoir plus