Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 06/12/2010

Les théories du complot concernant le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, se multiplient

Les théories du complot concernant le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, se multiplient. Des citoyens du monde entier appellent à la révolution contre les banques le 7 décembre prochain. Et un site propose d’acheter une célébrité aux enchères.

JULIAN ASSANGE

Le mandat d’arrêt émis par la Suède contre Julian Assange pour des crimes sexuels est un coup monté. Tel est l’avis du journaliste Alexander Cockburn dans une tribune publiée sur le site britannique The First Post. Selon lui, les Etats-Unis sont prêts à tout pour obtenir la tête du fondateur de Wikileaks, quitte à modifier la loi sur l’espionnage pour poursuivre Assange, qui n’est pas un citoyen américain.

Les théories du complot gagnent en effet du terrain sur la toile depuis qu’Interpol a émis une « notice rouge » contre la bête noire du Pentagone.

Des théories dont Julian Assange est lui-même adepte. Un blogueur anonyme basé en Californie a ainsi analysé l’un de ses essais pour expliquer ses motivations. D’après lui, Assange considère les gouvernements comme des machines de conspirations, et il estime que dévoiler leurs secrets est la méthode la plus efficace pour résister contre leur autoritarisme.

Et dans un message récemment publié sur Twitter, les équipes de Wikileaks se présentent en effet comme le premier mouvement Samizdat planétaire. Une référence à un réseau de dissidents de l’empire soviétique par lequel circulait des écrits clandestins.

C’est par ailleurs, en Suède, dans ce bunker nucléaire fortifié pendant la Guerre Froide que sont de nouveau hébergées leurs données. Les serveurs devraient donc être en sécurité et à l’abri des pressions politiques. Indisponible pendant plusieurs heures mercredi, Wikileaks avait en effet été expulsé des serveurs d’Amazon aux Etats-Unis à la demande d’un sénateur américain. Il ne reste plus au site qu’à se défendre contre les nombreuses attaques informatiques dont il fait actuellement l’objet.

7 DÉCEMBRE : JOUR DE RÉVOLUTION ?

« La révolution, elle est très simple à faire aujourd’hui. Le système tourne autour des banques. Le système est bâti sur le pouvoir des banques donc il peut être détruit par les banques. Ca veut dire qu’au lieu d’avoir 3 millions de gens qui descendent dans la rue avec leurs pancartes, ces 3 millions de gens, ils vont à la banque et ils retirent leur argent et les banques s’écroulent. »

Ces propos tenus début octobre au moment des manifestations contre la réforme des retraites en France par l’ancienne gloire du football, Eric Cantona, ont trouvé depuis un très large écho sur Internet où les appels à mener la révolution se multiplient.

Une page Facebook a ainsi rapidement vu le jour après la diffusion en ligne de l’intervention de Cantona. Objectif : inciter les Français à retirer massivement leur argent des banques le 7 décembre prochain. Une initiative qui remporte un véritable succès puisque plus de 29 000 internautes ont ainsi rejoint le groupe en question.

Une idée venue de France mais qui fait également son bonhomme de chemin à l’international comme le prouvent ces dizaines de groupes Facebook créés en Italie, en Grande-Bretagne ou encore au Mexique qui réunissent plusieurs milliers de membres chacun.

De son côté, le site Bankrun2010.com dédié à cette journée d’action globale fournit, lui, des informations sur le but réel de cette mobilisation : faire en sorte que les Etats et leurs gouvernements cessent de se plier aux intérêts de marchés financiers présentés comme incontrôlables et accordent plus de place aux intérêts des citoyens. Parallèlement, les internautes à l’origine du site demandent la création d’une banque citoyenne qui ne pourrait s’adonner à la spéculation.

9 EYES

L’artiste canadien Jon Rafman n’a pas eu à sortir de chez lui pour créer sur son site cette série de photographies. Ces clichés sont en effet tous tirés de Google Street View. Des paysages époustouflants mais aussi des portraits spontanés et des scènes insolites dont l’objectif est de donner une dimension artistique aux photographies réalisées par les voitures du géant américain.

ACHETER UNE STAR SUR INTERNET

Mettre aux enchères une célébrité. Le site « charity buzz » permet aux internautes d’acheter une star en échange de dons à des associations caritatives. Le Prince William, le chanteur Usher ou encore l’acteur de Twilight, Robert Pattinson, ont été mis en vente. L’argent récolté au terme de l’enchère ira à la cause défendue par chaque célébrité. En contrepartie, l’heureux internaute gagnant obtiendra des objets signés par les célébrités ou il pourra passer un moment privilégié avec sa star préférée.

VIDÉO DU JOUR

Attention star en devenir ! Cette vidéo de démonstration de breakdance réalisée par un petit garçon âgé de seulement 8 ans enflamme en effet le web actuellement. Baptisé Lil Demon, le jeune Hawaïen maîtrise parfaitement ses chorégraphies et enchaîne les acrobaties en affrontant des danseurs beaucoup plus âgés que lui, le tout pour le plus grand plaisir du public.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/10/2014 Réseaux sociaux

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

Au sommaire de cette édition : des costumes "Ebola" commercialisés pour Halloween choquent la Toile américaine; le "donut selfie" est la nouvelle tendance en vogue sur les...

En savoir plus

18/10/2014 Réseaux sociaux

Data centers : un coût énergétique trop élevé

Depuis deux ans, des habitants de La Courneuve, dans la banlieue nord de Paris, vivent avec un data center en face de chez eux. Ils sont inquiets car ce bâtiment, qui héberge des...

En savoir plus

20/10/2014 Réseaux sociaux

Ebola : une campagne contre la stigmatisation des Africains

Au sommaire de cette édition : des Africains dénoncent la stigmatisation dont ils sont victimes face à Ebola; un mannequin de vitrine suscite la polémique en Nouvelle-Zélande; et...

En savoir plus

17/10/2014 Réseaux sociaux

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

Au sommaire de cette édition : les internautes volent au secours d’une infirmière américaine infectée par Ebola; une vaste opération policière menée en Europe suscite la...

En savoir plus

16/10/2014 Réseaux sociaux

Kim Jong-Un réapparaît et devient la risée du web

Au sommaire de cette édition : Kim Jong-un devient la risée du web après sa réapparition en public; une chaîne australienne de supermarchés est au cœur d'une vive polémique;...

En savoir plus