Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Economie

Eurostar officialise sa commande de TGV à l'allemand Siemens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/12/2010

Eurostar a signé avec le groupe allemand Siemens une commande portant sur la livraison de 10 trains à grande vitesse qui avait été annoncée en octobre. Fournisseur attitré du transporteur, le français Alstom voit le contrat lui échapper.

AFP - Eurostar et le groupe allemand Siemens ont paraphé un contrat portant sur la livraison à la société ferroviaire de dix trains à grande vitesse, aux dépens de son fournisseur attitré, le français Alstom, a indiqué à l'AFP vendredi une source proche du dossier.

Eurostar, société qui effectue la liaison ferroviaire dans le tunnel sous la Manche, avait annoncé début octobre cette commande d'une valeur de 800 millions d'euros, s'attirant les foudres d'Alstom et d'une partie du gouvernement français. Le secrétaire d'Etat aux Transports d'alors, Dominique Bussereau, avait estimé que la décision d'Eurostar était "nulle et non avenue".

Alstom a d'ailleurs déposé depuis une plainte devant la Haute cour de justice de Londres --ville où se trouve le siège d'Eurostar-- pour obtenir la suspension de l'appel d'offres, qui a permis à Siemens de remporter la mise. Dans cette bataille juridique, Siemens soutient Eurostar.

Un porte-parole du groupe allemand à Munich (sud) a refusé de commenter la commande d'Eurostar vendredi.

Alstom était jusqu'à présent l'unique fournisseur en trains à grande vitesse du groupe SNCF, maison mère d'Eurostar à 55%.

Les nouveaux trains commandés par la société ferroviaire pourront transporter 900 personnes, soit 20% de sièges de plus que sur ceux d'Alstom actuellement en circulation, et rouler à une vitesse de 320 km/h. Ils effectueront le trajet entre Paris et Londres en un peu plus de deux heures, entre Amsterdam et Londres en moins de quatre heures, et entre Genève et Londres en cinq heures environ, selon des documents fournis par Eurostar.

Siemens est aussi le principal fournisseur des trains à grande vitesse de la compagnie publique du rail allemande Deutsche Bahn qui a elle-même des visées sur les liaisons transmanche pour concurrencer Eurostar. Elle a effectué à la mi-octobre un trajet test dans le tunnel sous la Manche avec un ICE de Siemens.
 

Première publication : 03/12/2010

  • FERROVIAIRE

    La plainte d'Alstom contre Eurostar est rejetée par la justice britannique

    En savoir plus

  • RAIL

    Bataille juridique entre Alstom et Siemens au sujet de l'Eurostar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)