Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

Amériques

L'armée recommande à ses soldats de ne pas lire les documents publiés par WikiLeaks

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/12/2010

Dans un avertissement mis en ligne sur le réseau internet utilisé par ses troupes en Irak, l'armée américaine déconseille à ses soldats de lire ou de transmettre les documents publiés par WikiLeaks depuis dimanche.

AFP - L'armée américaine a mis en ligne sur le réseau internet utilisé par ses troupes en Irak un avertissement contre la consultation des documents publiés par Wikileaks, dans le but de tenir ses soldats à l'écart de ces révélations, a annoncé samedi une porte-parole.

Cette mise en garde apparaît automatiquement depuis vendredi sur le réseau de l'armée, NIPRNet, quand l'utilisateur tente notamment d'accéder à certains sites d'information. Elle déconseille aux militaires de lire, télécharger ou transmettre les contenus de Wikileaks, laissant entendre que cela pouvait être illégal.

"Conformément aux règles du ministère de la Défense (...) tout le personnel doit éviter de consulter sur le NIPR des articles des publications de Wikileaks", indique le message.

Mais l'armée n'a pas bloqué internet, a affirmé une porte-parole.



"Les Forces américaines en Irak (USF-I) n'ont bloqué aucun site", a déclaré le sergent Kelli Lane, dans un courriel à l'AFP.

"L'armée a mis en ligne un avertissement du fait de la facilité avec laquelle les publications de documents secrets par Wikileaks peuvent être consultées sur internet", a-t-elle ajouté.

Elle a précisé qu'il ne s'agissait que d'une mise en garde, qui n'empêchait pas les militaires d'accéder aux sites d'information. Elle n'a pas donné de précision sur le nom des sites concernés par cet avertissement.

WikiLeaks a commencé ces derniers jours à publier une partie de 250.000 câbles diplomatiques américains, provoquant une onde de choc dans les chancelleries du monde entier.

Mme Lane a indiqué que l'armée américaine n'avait pas adressé de mises en garde à ses internautes lors des précédentes publications de documents confidentiels par WikiLeaks.

 

Première publication : 04/12/2010

  • INTERNET

    Le fondateur de WikiLeaks affirme être menacé de mort

    En savoir plus

  • INTERNET

    WikiLeaks trouve refuge en Suisse

    En savoir plus

  • INTERNET

    WikiLeaks transfère une partie de ses contenus en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)