Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Amériques

Paris serait prêt à transférer la technologie du Rafale au Brésil

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2010

Selon des documents révélés par WikiLeaks et publiés par "Le Monde", la France serait prête à fournir au Brésil les codes informatiques de l'avion de combat Rafale. Le Brésil souhaiterait de son côté exporter ses propres appareils en 2030.

AFP - La France est prête à fournir au Brésil les codes informatiques de l'avion de combat Rafale si celui-ci est acheté par les Brésiliens, assure un télégramme diplomatique américain de novembre 2009 diffusé par WikiLeaks et cité dimanche par le journal Le Monde.

Avec le Rafale, jamais vendu jusqu'à présent à l'étranger, la France "espère écarter les avions américains F/A-18 Super Hornet et le Suédois Grippen", rappelle ce mémo. "Les Français ont depuis le début garanti aux Brésiliens qu'ils livreraient les codes informatiques du Rafale qui sont le coeur numérique de l'appareil, un geste que d'autres concurrents ont été réticents à accorder", ajoute l'ambassade dans ce document.

"Quand Lula s'est plaint auprès de Sarkozy du +prix absurde+ des Rafales, à 80 millions de dollars chacun, le président français lui a envoyé, selon des sources au ministère des Affaires étrangères, une lettre personnelle soulignant que la France était disposée à procéder à un +transfert sans restrictions+ de renseignements technologiques", précise l'ambassade.

"Si la vente du Rafale s'effectue, Dassault (son constructeur) pourrait devoir demander aux Etats-Unis des licences de contrôle d'exportation, pour les parties de l'avion construites avec de la technologie américaine", relève aussi le télégramme américain.

Le 11 novembre dernier, Jean-Marc Merialdo, directeur de la filiale Brésil de Dassault, avait pour sa part affirmé à l'AFP que toutes les technologies liées au Rafale appartenaient à la France. Ce n'est pas le cas de la Suède pour le Grippen et, pour le F-18, le Congrès américain doit donner son feu vert, avait-il ajouté.

Selon le mémo américain, citant des sources militaires à Brasilia, le Brésil "veut non seulement acheter le Rafale, mais produire l'avion sur son territoire et éventuellement le vendre à travers l'Amérique latine à l'horizon 2030".

Le marché visé par la France porte sur la fourniture de 36 avions de combat multirôles, un contrat de plusieurs milliards de dollars.

Première publication : 05/12/2010

COMMENTAIRE(S)