Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

En savoir plus

FACE À FACE

Loi asile et immigration : un texte qui divise la majorité présidentielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : les femmes à l'honneur de la Berlinale

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"D'Alep à la Ghouta, l'histoire se répète"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Venezuela a lancé le "petro", sa cryptomonnaie officielle

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et en même temps j'expulse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : Morgan Tsvangirai inhumé dans son village natal

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrin : une guerre sans images

En savoir plus

LE DÉBAT

Offensive turque sur Afrin en Syrie : un nouveau rapport de force entre Damas et Ankara ?

En savoir plus

Amériques

PayPal suspend le compte de WikiLeaks

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/12/2010

PayPal a suspendu le compte de WikiLeaks qui lui permettait de recueillir des dons. Le service de paiement en ligne lui reproche de ne pas avoir respecté son réglement. De son côté, le site accuse PayPal de céder aux pressions du gouvernement.

Reuters - Le service de paiement en ligne PayPal a annoncé samedi la suspension du compte de Wikileaks qui permet au site d'informations confidentielles de Julian Assange de recueillir des dons pour ses financements.

Dans un communiqué, la société PayPal, dont le siège est aux Etats-Unis, accuse WikiLeaks d'avoir enfreint son règlement "qui stipule que notre service de paiement ne doit pas servir à des activités encourageant, faisant la promotion, facilitant ou engageant des tiers à se livrer à des activités illégales".

WikiLeaks a fortement irrité le gouvernement de Washington en confiant à cinq grands journaux internationaux le soin de publier le contenu de milliers de dépêches diplomatiques américaines confidentielles.

De son côté, la page Twitter de WikiLeaks affirme: "Paypal a interdit WeakiLeaks à la suite de pressions du gouvernement américain". Vendredi, le fondateur australien du site avait fait état sur le site internet du quotidien britannique The Guardian de menaces de mort.

Julian Assange, qui vite caché en Grande-Bretagne, est par ailleurs poursuivi par la justice suédoise pour viol et violences sexuelles présumés. Interpol a émis une "notice rouge" à son encontre.

Première publication : 05/12/2010

  • ÉTATS-UNIS

    L'armée recommande à ses soldats de ne pas lire les documents publiés par WikiLeaks

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le fondateur de WikiLeaks affirme être menacé de mort

    En savoir plus

  • INTERNET

    WikiLeaks trouve refuge en Suisse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)