Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

FRANCE

Continental Airlines reconnue principale responsable du crash du Concorde

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/12/2010

La justice française a rendu son jugement dans le procès du crash du Concorde. La compagnie américaine Continental Airlines a, notamment, été condamnée à une amende de 200 000 euros. L'appareil s'était écrasé en juillet 2000 en région parisienne.

AFP - Continental Airlines a été condamnée lundi à une amende de 200.000 euros pour sa responsabilité dans le crash du Concorde d'Air France, provoqué en 2000 par une lamelle perdue par un avion de la compagnie américaine et ayant fait 113 morts.

Continental Airlines devra également s'acquitter d'un million d'euros de dommages et intérêts à Air France.

L'un de ses employés, John Taylor, 42 ans, a été condamné à 15 mois de prison avec sursis pour avoir mal fabriqué et fixé cette lamelle.

Mais son chef d'équipe, Stanley Ford, 71 ans, a été relaxé, de même que trois anciens responsables français de l'aéronautique qui étaient poursuivis: Henri Perrier, 81 ans, ex-directeur du programme Concorde chez Aérospatiale, son collaborateur Jacques Hérubel, 75 ans, et Claude Frantzen, 73 ans, ex-cadre de la direction générale de l'aviation civile (DGAC).

"Aucune faute caractérisée ne peut être reprochée" aux trois Français, a estimé le tribunal.

Durant tout le procès, de février à mai, Continental Airlines avait réfuté la thèse selon laquelle l'accident aurait été provoqué par une simple lamelle d'une quarantaine de centimètres.

Perdue par un de ses avions sur la piste de décollage du Concorde à Roissy, elle aurait selon les enquêteurs fait éclater un pneu du supersonique.

La défense de la compagnie américaine avait maintenu pour sa part que l'avion avait pris feu avant même de rouler sur ce bout de ferraille. Pour le tribunal, "aucune des constatations matérielles effectuées ni témoignages ne permettent de corroborer la thèse de Continental Airlines".

Le tribunal a épinglé la "maintenance défectueuse" de la compagnie américaine.

Le parquet avait requis à son encontre une amende de 175.000 euros.

Il avait demandé 18 mois de prison avec sursis contre les deux employés américains, et deux ans de prison avec sursis pour Henri Perrier.

Première publication : 06/12/2010

  • FRANCE

    Décision attendue ce lundi dans le procès du crash du Concorde

    En savoir plus

  • PROCÈS CONCORDE

    Le parquet cible Continental et le "père" du Concorde

    En savoir plus

  • FRANCE

    Dix ans après le crash du Concorde, les experts appelés à la barre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)