Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Asie - pacifique

Areva décroche la construction de deux réacteurs nucléaires EPR en Inde

Vidéo par Roselyne FEBVRE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/12/2010

Au troisième jour du séjour de Nicolas Sarkozy en Inde, la France a signé avec New Delhi deux accords cadre en vue de la construction de deux réacteurs de type EPR dans le pays.

AFP - La France a annoncé lundi pour environ 15 milliards d'euros d'accords "signés ou sur le point d'aboutir" avec l'Inde, dont des accords-cadre pour deux réacteurs nucléaires EPR, à l'occasion de la visite du président Nicolas Sarkozy en Inde.
              
Au cours d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre indien Manmohan Singh, M. Sarkozy s'est félicité de la signature d'accords-cadre pour l'installation par Areva de deux EPR, dans l'ouest de l'Inde.
              
Ces accords portent sur "environ 7 milliards d'euros", selon l'Elysée et Areva. Ils ont été signés par la patronne du géant français du nucléaire, Anne Lauvergeon, et par le président de l'entreprise publique NPCIL (Nuclear Power Corporation of India Limited).
              
Il s'agit d'un pas supplémentaire dans le processus de signature définitive. Un protocole d'accord bilatéral avait été conclu en février 2009 pour la construction de 2 à 6 EPR, de 1.650 mégawatts chacun, prévue à Jaïtapur, dans l'Etat du Maharashtra (ouest).
              
"Nous allons nous mobiliser pour que cela se fasse le plus rapidement possible. Nous sommes d'accord, y compris sur le prix de l'énergie", a affirmé M. Sarkozy.
              
M. Singh estime toutefois qu'il "reste des choses à négocier, y compris sur les prix".
              
Mme Lauvergeon précise de son côté que "les contrats signés permettent le début des travaux en 2011 et le début de la production de l'électricité en 2018". "Il reste à discuter des sujets concernant le montage financier".
              
L'Inde compte actuellement 17 réacteurs nucléaires en activité, dont deux construits par les Russes, qui fournissent 3% de l'électricité avec une capacité de 4.120 mégawatts. Le poids lourd asiatique voudrait porter la part du nucléaire à 25% à l'horizon 2050.
              
La France a par ailleurs annoncé des accords en vue de deux "contrats de leasing pour la location" de 14 Airbus pour les compagnies Air India et Jet Airways, pour près de 3 milliards d'euros.
              
Toutefois selon le président exécutif d'EADS, groupe aéronautique et de défense européen, M. Louis Gallois, et un autre dirigeant d'EADS, Yves Guillaume, le dirigeant du groupe européen en Inde, les compagnies indiennes Air India et Jet Airways vont louer des Airbus essentiellement auprès de sociétés de leasing, contredisant ainsi les annonces de la présidence française.
              
Selon eux, "Air India a décidé de prendre en leasing 10 A330 et 15 A320" et  Jet Airways de "louer dix long-courriers A330".
              
Dans la défense, "trois contrats ont avancé de manière significative" pour un montant de 5 milliards d'euros, a également fait valoir l'Elysée, citant la modernisation par Dassault et Thales de 51 Mirage 2000 de l'armée indienne, le codéveloppement de missiles pour les équiper, le codéveloppement également d'un missile sol-air et d'un moteur pour avion de chasse.
              
"La signature va intervenir, dans les jours qui viennent pour certains, dans les semaines qui viennent pour les autres", a assuré l'Elysée.
              
"C'est un partenariat politique et stratégique que la France est venue proposer à l'Inde, plus un partenariat économique majeur", a souligné Nicolas Sarkozy.
              
Le président français a de nouveau plaidé pour que l'Inde devienne membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU. "C'est une question d'équilibre mondial", a-t-il dit, estimant qu'"aucune grande décision du monde ne pourra être résolue sans la participation de l'Inde au plus haut niveau".

Première publication : 06/12/2010

  • DIPLOMATIE

    Visite de Nicolas Sarkozy en Inde : après le tourisme, place au business

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Quels sont les grands dossiers à l'ordre du jour de la visite de Nicolas Sarkozy en Inde ?

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Commerce, défense et Taj Mahal au menu de la visite de Nicolas Sarkozy en Inde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)