Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Ultime espoir de retrouver des rescapés du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

Sports

Iniesta, Messi et Xavi en "finale" du Ballon d’Or

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/12/2010

Les Barcelonais Xavi, Iniesta et Messi sont les trois finalistes du Ballon d’Or qui récompense chaque année le meilleur joueur de football évoluant en Europe. Le 10 janvier à Zürich, il n’en restera qu’un...

Au départ, ils étaient 23 en course pour décrocher le Fifa Ballon d’Or 2010. Ils ne sont désormais plus que trois à pouvoir espérer rafler la prestigieuse récompense attribuée chaque année par un jury international composé de journalistes spécialisés : Andres Iniesta, Lionel Messi et Xavi. Point commun : ils évoluent tous dans le même club, le FC Barcelone.

Les Blaugrana, chantres du jeu flamboyant, ont atteint les demi-finales de la Ligue des champions la saison dernière avant d'être sacrés champions d’Espagne au détriment de leur grand rival, le Real Madrid - qu’ils viennent de ridiculiser au Camp Nou (5-0) en championnat. Leur coach, Pep Guardiola, est lui aussi présent parmi les finalistes prétendants au Ballon d’Or des entraîneurs, aux côtés d’un certain José Mourinho et de Vicente Del Bosque.

Iniesta favori

Quel sera donc le successeur de Messi au prestigieux palmarès du Ballon d’Or ? Xavi et Iniesta ont sans doute été, avec le gardien madrilène Iker Casillas, les principaux artisans de la victoire espagnole en Coupe du monde en juillet dernier, en Afrique du Sud. Buteur en finale, Iniesta fait figure de favori. Lionel Messi, il est vrai, marche toujours sur l’eau avec le Barça, mais sa pâle prestation avec la sélection argentine au Mondial sud-africain lui laisse peu de chances de se succéder à lui-même.

S’il n’y a qu’un but à retenir de l’année 2010, ce sera celui d’Iniesta, le 11 juillet 2010, avec la "Roja" contre les Pays-Bas, au Soccer City de Johannesburg. À la 116e minute du match, le milieu offensif de 26 ans héritait d’un superbe ballon sur la ligne des six mètres qui lui permettait d'ajuster le gardien batave d’une magnifique reprise de volée du droit, délivrant tout un peuple qui attendait le premier sacre mondial de son histoire. Cerise sur le gâteau, le Barcelonais était élu meilleur joueur de la finale.

Messi toujours aussi magique, mais…

De son côté, Lionel Messi, 23 ans, a réalisé une année 2010 encore plus magique que la précédente. Celui que l’on surnomme "La Pulga" ("la Puce") a terminé la saison 2009-2010 meilleur buteur de la Liga (avec 34 réalisations) et de la Ligue des champions (avec 8 buts). Mais, contrairement à ses deux autres coéquipiers, l’Argentin ne peut se targuer d’avoir accroché une Coupe du monde à son palmarès, l’Allemagne ayant mis fin au parcours de l'"Albiceleste" en quarts de finale du Mondial après l'avoir humiliée 4-0. Le talent de Messi, qui n’a pas marqué un seul but en Coupe du monde, n’a pas fait le poids face à la puissance et au collectif de la Mannschaft.

Xavi, pour l’ensemble de son œuvre

Son entraîneur Pep Guardiola a dit un jour de lui qu’il était "le meilleur milieu de terrain de l'histoire du Barça". Véritable métronome du club catalan, Xavi est devenu cette année le joueur ayant remporté le plus de victoires sous le maillot blaugrana. Il est aussi en passe d’être celui qui a disputé le plus de matchs dans l’effectif du FC Barcelone. Et il n’y a pas qu’en club que Xavi est indispensable. Il ne compte pas moins de 98 sélections avec l’équipe d’Espagne, ce qui en fait l’un des joueurs les plus capés de la "Roja". Qui plus est, contrairement aux légendes Andoni Zubizarreta (112 sélections) ou Raul (102), Xavi est devenu le symbole d’une Espagne qui gagne.
 

Première publication : 06/12/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)