Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Reprise des manifestations en Guinée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditérrannée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Reconnaissance du génocide des Arméniens : quel rôle joue la France ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Centenaire du génocide des Arméniens entre commémoration et provocations turques

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival de Cannes : 17 films en sélection officielle

En savoir plus

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Émilie Gassin présente son premier album "Curiosity"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Royaume-Uni : des élections décisives pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové : "Les nanoparticules dans l'alimentation, un danger pour les consommateurs"

En savoir plus

Amériques

Des dizaines de morts dans un glissement de terrain après de fortes pluies

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2010

Au moins 30 corps ont été extraits mardi des décombres des habitations de Bello, au nord-ouest du pays, détruites par un glissement de terrain après une saison des pluies d'une intensité sans précédent. Près de 400 secouristes sont sur place.

AFP - Les corps de trente personnes ont été extraits des décombres des habitations détruites dimanche par un glissement de terrain dans le nord-ouest de la Colombie, alors que les secouristes tentaient encore de retrouver une centaine de personnes, a-t-on appris mardi de source officielle.

"Nous avons récupéré 30 corps et les recherches se poursuivent. La météo est favorable, sans pluies, ce qui a permis que les secours travaillent sans interruption" a déclaré à l'AFP le porte-parole du département d'Antioquia, où le drame s'est produit.

Dimanche à 14h00 (19h00) un glissement de terrain entraîné par la fragilisation des sols liée à une saison des pluies sans précédent en Colombie a enseveli plus de 35 habitations de la municipalité de Bello, en banlieue de Medellin (400 km au nord-ouest de Bogota).

Près de 400 secouristes étaient encore à pied d'oeuvre mardi pour tenter de dégager de dégager des décombres les victimes qui au total seraient autour de 130, alors que les heures passant les chances de survies étaient de plus en plus minces.

Les recherches se sont faites jusque-là à main nue afin de préserver les éventuels survivants.

Le président colombien Juan Manuel Santos devait en outre se rendre sur place dans la matinée pour examiner avec les autorités locales la situation des sinistrés, exposés à de nouveaux glissements de terrain.

Les autorités craignaient depuis des semaines une tragédie car le pays vit une saison des pluies d'une intensité sans précédent en raison du phénomène climatique de La Nina, qui entraîne une diminution de la température de certaines zones de l'océan Pacifique.

Selon les derniers bilans publiés par les autorités avant le drame de Bello, au moins 176 personnes avaient trouvé la mort depuis le début de l'année à la suite des intempéries qui ont provoqué inondations et glissements de terrain, dont plus de 70 depuis fin octobre.

L'ensemble du territoire colombien est touché, avec 28 départements sur 32 en état de "catastrophe naturelle", en particulier à la suite de la hausse du niveau des deux grands fleuves Cauca et Madgalena, à l'ouest, qui traversent le pays du sud au nord. Ces débordements entraînent en outre la fermeture de nombreuses routes principales, dans un pays déjà déficient en infrastructures.

Première publication : 07/12/2010

  • MEXIQUE

    Un glissement de terrain fait plusieurs centaines de victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)