Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Amériques Asie - pacifique EUROPE

Visites de Robert Gates et de David Cameron pour soutenir les forces de l'Otan

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 07/12/2010

Le Premier ministre britannique David Cameron et le secrétaire américain à la Défense Robert Gates sont arrivés chacun de leur côté en Afghanistan pour louer les efforts des différents acteurs de la lutte contre le terrorisme.

David Cameron, qui s'est rendu lundi en Afghanistan pour la traditionnelle visite surprise précédant les fêtes de Noël, a souligné les progrès réalisés sur place par ses troupes en place. Le Premier ministre a visité les bases britanniques avec le général David Richards. Ce dernier a évoqué les progrès "astronomiques" faits sur le terrain et a jugé que le succès de la mission britannique sur place était à présent "éminemment faisable".

Sur place, Cameron a réitéré son attention de retirer ses troupes à partir de 2011. "Le président Karzaï m'a donné de la confiance dans le fait que notre plan de transition est faisable", et "nous allons le faire", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec le président afghan Hamid Karzaï.

"Je suis prudemment optimiste sur le fait que nous avons la bonne stratégie. Nous l'appliquons depuis un an, et nous devons mettre les bonnes ressources pour la soutenir". L'Otan a fixé un objectif de retrait en 2014 et David Cameron s'est engagé à ce que les troupes de combat britanniques aient quitté le pays d'ici 2015.

La grande majorité des 10.000 soldats britanniques présents en Afghanistan sont déployés dans la province du Helmand (sud), une région très instable, aux côtés de quelque 20.000 soldats américains.

Une visite du chef du Pentagone qui tombe à point nommé

De son côté, le chef du Pentagone a atterri sur la base militaire américaine de Bagram, dans la banlieue de Kaboul, a rapporté un journaliste de l'AFP qui voyageait avec lui, pour y rencontrer les commandants des forces internationales et Hamid Karzaï.

Son entretien avec le président afghan n’est pas sans rapport avec les dernières révélations de WikiLeaks. Le site internet d’information spécialisé dans le renseignement a, en effet, diffusé des milliers de télégrammes diplomatiques jetant une lumière crue sur la guerre en Afghanistan, avec des révélations notamment sur la "faiblesse" et la "paranoïa" d’Hamid Karzaï, sur la corruption qui mine son gouvernement mais aussi sur les liens supposés entre le Pakistan et les insurgés afghans.

"Il arrive avec un sentiment de satisfaction au regard des progrès qui ont été faits dans l'année" par les forces internationales qui combattent les Taliban, a déclaré à la presse le porte-parole du Pentagone Geoff Morrell.

Près de 140.000 membres des forces américaines et de l'Otan sont actuellement déployées en Afghanistan pour soutenir le gouvernement de Kaboul face à la rébellion menée par les Taliban, qui a gagné du terrain ces dernières années malgré l'envoi régulier de renforts occidentaux.

 

Première publication : 07/12/2010

  • AFGHANISTAN

    Barack Obama a remotivé les soldats américains lors d'une visite éclair

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Un imposteur parmi les négociateurs taliban, selon la presse américaine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)